Les joueurs du Phœnix de Sherbrooke doivent désormais utiliser leur propre gourde et leur propre serviette afin de réduire les risques en ce qui concerne le Coronavirus. Tous les équipements devront aussi être régulièrement nettoyés avant et après les parties.
Les joueurs du Phœnix de Sherbrooke doivent désormais utiliser leur propre gourde et leur propre serviette afin de réduire les risques en ce qui concerne le Coronavirus. Tous les équipements devront aussi être régulièrement nettoyés avant et après les parties.

Le Phœnix se place en mode prévention

« On touche du bois! » La directrice des opérations du Phœnix de Sherbrooke admet qu’une demande de matchs à huis clos par la LHJMQ serait catastrophique pour son organisation et le circuit en général. La LHJMQ continue de suivre de près l’évolution de la situation en lien avec le Coronavirus. Des mesures préventives ont été adoptées par les équipes du circuit.

Alors que le Phœnix fait salle comble par les temps qui courent grâce à une saison exceptionnelle, la Ligue de hockey junior majeur du Québec invite chaque équipe à demeurer vigilante concernant le Coronavirus pour assurer un environnement plus aseptisé aux joueurs et au personnel.

La Ville de Sherbrooke a déjà réagi en installant des distributeurs de gel antiseptique au Palais des sports. Les équipes devront aussi limiter leurs activités promotionnelles.

Mais tout indique que le Phœnix continuera d’accueillir ses spectateurs dans son amphithéâtre, contrairement à certaines équipes de la LNH et de la Ligue de hockey junior de l’Ouest, ou même encore aux formations européennes, qui ont suspendu leurs activités.

« On doit respecter des règles de propreté. Chaque joueur doit boire dans sa propre gourde et utiliser sa serviette. Les meubles doivent être nettoyés, tout comme les poignées de porte, par exemple. Tout le monde doit également bien se laver les mains. Bref, on respecte les règles d’usage », soutient Charline Durand.

Après chaque partie, l’équipe qui reçoit doit nettoyer et désinfecter toutes les bouteilles et tous les couvercles de bouteilles utilisées par l’équipe visiteuse, les cruches, les bancs de pénalité ou les bancs des joueurs.

« D’ici la fin de la saison, nous invitons les équipes à limiter les activités promotionnelles impliquant les joueurs, peut-on lire dans une communication envoyée par courriel en début de semaine par la LHJMQ. Lors de la tenue de telles activités, nous recommandons aux équipes de limiter les contacts directs avec les joueurs de manière à diminuer au minimum le risque de contamination. »

« On a reçu une alerte qui doit être considérée, mentionne la directrice des opérations du Phœnix. On ne souhaite pas en arriver à fermer nos portes pour la présentation de nos parties. Ce serait dommage de disputer ces matchs devant des gradins vides. Mais si on nous le demande, on devra se conformer aux règles évidemment. On reste vigilants. Les séries arrivent bientôt. On est tout de même chanceux jusqu’à présent au Québec. Par exemple, en Europe, tous les rassemblements de plus de 1000 personnes sont remis ou annulés. »

Charline Durand invite finalement les partisans à faire leur part.

« La population a un certain contrôle sur la propagation du virus. On demande aux gens qui ne se sentent pas bien et qui présentent des symptômes de demeurer à la maison. Tout le monde doit faire sa part », conclut-elle.