Patrick Guay (10) a compté l’unique filet du Phœnix, son quatorzième cette saison, mercredi soir au Cap-Breton, dans une défaite de 5-1 contre les Scraeming Eagles.

Le Phœnix se fait brasser au Cap-Breton

Le Phœnix de Sherbrooke s’est incliné 5-1 lors du premier de trois matchs de son deuxième et dernier voyage dans les Maritimes, mercredi soir, face aux Screaming Eagles du Cap-Breton. Un tour du chapeau de l’attaquant Mitchell Balmas a concrétisé la victoire des Screaming Eagles, qui sont sur une fulgurante lancée.

La formation des Maritimes, qui pointe au sixième rang du classement cumulatif de la LHJMQ, est l’une des équipes de l’heure dans le circuit Courteau. Le Cap-Breton a amorcé le match avec une séquence de 8-2 à ses 10 derniers matchs et le Phœnix n’a rien pu faire pour le ralentir.

Sherbrooke débarquait tout de même dans les Maritimes fort d’une séquence de trois victoires.

Malgré l’écart de buts, l’entraîneur-chef Stéphane Julien n’a pas hésité à vanter la résilience de ses joueurs lors de ce qu’il a qualifié du match le plus robuste que son équipe ait disputé jusqu’ici cette saison.

« Il y a eu des mises en échec, ça cognait dur. Cap-Breton entrait dans notre territoire et il cognait fort. J’ai aimé le jeu de nos défenseurs, qui ont été proactifs dans ces situations. Il va y avoir pas mal de sacs de glace utilisés après le match! » a dit Julien.

« Je suis content de la compétitivité de mes gars. On est une jeune équipe qui affrontait une formation qui a fait plusieurs changements en vue d’aspirer aux grands honneurs. À bien des égards, notre jeunesse a fait la différence. Leurs trois trios sont solides, et ils ont plusieurs gars de 19 ans à la ligne bleue. »

« Je trouve qu’on a joué un bon match. On a été impliqués du début à la fin. On a donné un peu trop de surnombres, des deux contre un, en début de match, et on en a payé le prix. Le pointage ne reflète pas du tout notre performance du match. On a eu plus de chances de marquer, mais ils ont été opportunistes. »

C’est la recrue Patrick Guay, avec son 14e de la saison, qui a inscrit le seul but du Phœnix, en troisième période.

C’était la quatrième fois à leurs sept derniers matchs que les joueurs du Phœnix accordaient cinq buts ou plus.

Mercredi, Thommy Monette a accordé cinq buts sur 24 lancers.

« Je suis sûr que Thommy voudrait revoir un ou deux buts. Dans son cas, c’est une question de confiance. Il connaît quelques difficultés depuis le mois de décembre, on le retrouve souvent dans le fond de son filet. Par contre, on n’hésitera pas à lui donner des matchs pour qu’il se refasse une confiance », a dit Stéphane Julien.

C’est Dakota Lund-Cornish, originaire des Maritimes (Nouvelle-Écosse) qui sera d’office pour les deux matchs de vendredi, face à Halifax, et samedi face aux Islanders de Charlottetown.

« C’est toujours difficile, les voyages dans les Maritimes. Plus tôt cette année on a remporté nos trois matchs. Si on peut récolter trois points sur une possibilité de quatre lors de ces deux matchs, ce serait très satisfaisant », a dit Stéphane Julien.