Le Phoenix s'est sorti d'une séquence de trois défaites consécutives, dimanche, à Victoriaville.

Le Phœnix retrouve le chemin de la victoire

Le Phoenix de Sherbrooke a retrouvé le chemin de la victoire, dimanche. Après avoir perdu trois matchs de suite, les hommes de Stéphane Julien ont défait les Tigres de Victoriaville par la marque de 2 à 1 en prolongation dans un match des plus serrés.

L’entraîneur-chef du Phoenix a salué la performance de sa troupe. « On a joué un bon match. Dès le départ, j’ai senti que les gars étaient dedans. C’était comme un match de séries. Les deux gardiens ont connu une partie exceptionnelle. Nous sommes bien sortis contre l’une des meilleures équipes de la ligue », a-t-il commenté lors d’une entrevue téléphonique.

Lire aussi: Troisième revers de suite pour le Phoenix

Après une période sans but, ce sont les Tigres qui ont noirci la feuille de pointage les premiers. Profitant d’un quatre contre trois, Félix Lauzon, bien posté devant le filet, a profité d’un retour de lancer accordé par Reilly Pickard pour donner l’avance à son équipe.

Les Sherbrookois ont riposté quatre minutes plus tard. Profitant d’un avantage numérique, Nicolas Poulin, bien placé au haut des cercles, a eu tout le temps au monde pour décocher un bon tir des poignets, déjouant ainsi Étienne Montpetit.

« Ça faisait huit matchs qu’on n’avait pas compté en avantage numérique, rappelle Julien. C’est notre point négatif depuis quelques matchs. Ce n’est pas une question de structure, mais une question de confiance », poursuit le manitou des Oiseaux.

Après une troisième période sans histoire, Nicolas Poulin a compté son deuxième but du match en prolongation, donnant ainsi la victoire à son équipe. Le numéro 26 des Oiseaux a soutiré la rondelle au défenseur Dominic Cormier et a logé la rondelle dans le haut du filet, mettant ainsi fin à la séquence de défaites.

Il s’agit donc de la première victoire de Reilly Pickard en tant que membre du Phoenix de Sherbrooke. « Il a été extraordinaire. Quand tu joues contre des joueurs dangereux comme Abramov, il faut faire les arrêts au bon moment. Il l’a fait. Les joueurs aussi se sont impliqués défensivement. C’est du positif », analyse Stéphane Julien.

Les Sherbrookois ont également pu compter sur le retour de Marek Zachar, qui faisait un retour dans la formation après son passage au Championnat du monde junior.

Le Phoenix sera de retour sur la surface glacée vendredi alors qu’il croisera le fer avec les Huskies de Rouyn-Noranda sur le coup de 19 h.