L’entraîneur Shawn Lanoue se dit fier de ses joueurs, mais confie que le travail est loin d’être terminé.

Le Phœnix pee-wee demeure invaincu

SHERBROOKE — À la suite des éclatantes victoires contre le Sélect du Nord et l’Armada de Blainville-Boisbriand, le Phœnix de Sherbrooke est demeuré invaincu mercredi au Tournoi international pee-wee de Québec grâce à un gain de 3 à 2 contre les Cataractes de Shawinigan.

Habituellement appelés les Harfangs, les petits joueurs du Phœnix dominent présentement la classe pee-wee AA élite avec trois victoires en autant de sorties, trônant ainsi seul au sommet du classement.

La troupe de Shawn Lanoue a toutefois joué avec le feu au Centre Vidéotron. Après s’être doté d’une avance de trois buts, le Phœnix a laissé les Cataractes revenir de l’arrière, mais a su garder son calme et du même coup, son avance.

« Je n’ai jamais senti mes joueurs paniquer. Ils sont restés calmes lorsque les Cataractes ont monté leur jeu d’un cran. Ce n’est pas nécessairement notre équipe qui jouait moins bien. C’est notre adversaire qui jouait soudainement beaucoup mieux, ce qui a forcé notre club à prendre des punitions », explique l’entraîneur de l’école secondaire du Triolet.

La formation sherbrookoise n’avait jamais gagné deux matchs de suite avant de remporter la victoire à ses trois dernières parties de saison et à ses trois autres matchs du Tournoi pee-wee de Québec, ce qui allonge cette séquence à six gains consécutifs.

« Est-ce que je suis surpris? Pas du tout. Les joueurs comprennent que s’ils travaillent tous ensemble, ils peuvent accomplir de belles choses. Dire que nous comptions gagner le tournoi avant même qu’il ne soit commencé aurait été prétentieux comme je le mentionnais la semaine dernière. On est sur notre élan, mais il n’y a que la moitié du travail de fait. Nous ne sommes qu’en quart de finale après tout. Ce n’est pas terminé même si je suis très fier de nos joueurs », confie Shawn Lanoue.

Jérémie Labonté, Edouard Leblanc, et Charles Lépine ont été les marqueurs du Phœnix. William Gosselin et Édouard Vincent ont donné la réplique. Jacob Leblanc a mérité la victoire devant le filet.

Notons d’ailleurs que Samuel Huppé et Jérémy Landry célébraient leur anniversaire mercredi et considéraient cette victoire comme un bien beau cadeau de fête, surtout que Jérémy Landry s’est inscrit au pointage en obtenant une mention d’aide.

Reste maintenant à attendre la partie entre les Remparts de Québec et les Islanders de New York jeudi afin de connaître l’identité du prochain adversaire de Sherbrooke, qui rejouera samedi matin à 10 h 30.

« Les gars apprennent à la vitesse grand V à Québec. Ils ont déjà accompli de belles choses qui contribueront à leur développement. Leur expérience aide beaucoup à leur apprentissage et ils aimeraient bien poursuivre leur route à Québec! » termine l’entraîneur du Phœnix pee-wee AA.