Le gardien Samuel Hlavaj a égalé un record d’équipe dimanche avec une 21e victoire cette saison.
Le gardien Samuel Hlavaj a égalé un record d’équipe dimanche avec une 21e victoire cette saison.

Le Phœnix mate les Tigres

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
Le Phœnix de Sherbrooke a conclu son court, mais intense week-end de trois matchs en autant de jours avec une victoire face aux Tigres de Victoriaville, dimanche après-midi dans les Bois-Francs. Ce gain de 5-2 des Sherbrookois conforte leur première position au classement général de la LHJMQ à quatre points devant les Saguenéens de Chicoutimi, qui ont cependant deux matchs en main.

Si Sherbrooke s’est incliné vendredi soir à Drummondville, il a repris ses bonnes habitudes samedi au Palais des sports avec un gain de 4-2 face aux Mooseheads d’Halifax.

Dimanche, ce sont pourtant les Tigres qui ont ouvert les hostilités. Mikhail Abramov a lancé Victo en avance à la suite d’un lancer de punition.

Ce fut là l’un des rares moments de réjouissance des locaux. Sherbrooke a par la suite inscrit trois buts sans réplique et n’a plus jamais regardé en arrière.

Félix Robert (19e) en avantage numérique, Alex-Olivier Voyer et Charles-Antoine Roy (25e) ont marqué pour Sherbrooke. Voyer, avec son deuxième du match (29e) et Nathaël Roy (16e) ont déjoué le gardien recrue Nathan Darveau.

Conor Frenette a inscrit l’autre but des Félins.

Le gardien Samuel Hlavaj a poursuivi sa fantastique première saison dans la LHJMQ en récoltant une 21e victoire, en 2019-2020.

Le grand slovaque égale ainsi un record de concession chez le Phœnix jusque-là propriété d’Alex Bureau, depuis la saison 2014-15.

« En général, on s’en est bien tiré. C’est toujours un gros défi, ce genre de séquence de trois matchs en trois jours. C’est toute une bagarre qui se dessine pour le premier rang du classement et ça va durer jusqu’à la fin de la saison », a dit l’entraîneur-chef de l’équipe Stéphane Julien.

« On n’a pas disputé un mauvais match contre Drummond, mais ce que j’ai remarqué en fin de semaine, c’est qu’on n’a pas toujours joué pendant 60 minutes. On a salué le retour de plusieurs joueurs blessés et on a manqué de constance. Quand il nous manquait plusieurs gars, on était davantage sur les détails », a-t-il continué.

« On a connu un petit relâchement, c’est ma lecture, et les gars le savent. Félix Robert a joué deux des trois matchs, mais il n’a pratiqué qu’une seule fois. Un peu comme Pat Guay. On doit leur donner le temps de prendre leur rythme. »

Si l’alignement du Phœnix a été amputé jusqu’à la hauteur de neuf joueurs, ils sont graduellement de retour. Vincent Anctil se rapproche d’un retour et seul Xavier Parent devrait être absent au moins jusqu’en février.

Le Phœnix pourra retourner à sa table à dessin cette semaine à l’entraînement, en attendant la visite du Titan d’Acadie-Bathurst, vendredi au Palais des sports.

Hlavaj, Roy et Voyer

Outre Hlavaj, qui domine la plupart des catégories statistiques chez les gardiens de la LHJMQ, Charles-Antoine Roy et Alex-Olivier Voyer continuent à prendre part activement aux succès de l’équipe.

Fraîchement débarqué à Sherbrooke, l’ancien capitaine des Olympiques de Gatineau a déjà huit points au compteur en seulement huit matchs.

« Il entre parfaitement dans notre structure. Il est rapide, efficace sur les mises en jeu et il nous apporte beaucoup de leadership. Il se débrouille très bien en avantage numérique, et en désavantage. Il s’est intégré très rapidement au groupe. Et c’est un gros bonhomme, c’est toujours utile en séries éliminatoires », a analysé Julien.

Idem pour Voyer, qui connaît une saison exceptionnelle.

L’assistant capitaine a déjà autant de buts à sa fiche que l’an dernier (29 buts) et il n’est qu’à quatre points de son total atteint l’an passé. Voyer a déjà 54 points en 45 matchs.

« Ses succès s’expliquent par son ardeur au travail. Il est très impliqué dans toutes les phases du jeu. C’est tout un leader dans notre chambre. C’est un gars de la région, qui veut gagner. Il est contagieux », a dit l’entraîneur.

L’affrontement entre Bathurst, la pire équipe de la LHJMQ, et le Phœnix est prévu vendredi à 19 h.