Marshall Lessard a disputé un premier match au Palais des sports dans l’uniforme des Foreurs.

Le Phœnix grimpe au classement

Les prouesses de Félix Robert ont permis au Phœnix de Sherbrooke de vaincre les Foreurs de Val-d’Or par la marque de 7 à 4 et du même coup, de grimper au 8e rang du classement général de la LHJMQ.

Le petit attaquant du Phœnix a terminé sa soirée de travail vendredi avec une récolte d’un but et trois passes, jetant ainsi de l’ombre sur la première présence au Palais des sports du Sherbrookois Marshall Lessard depuis ses débuts dans la LHJMQ avec les Foreurs. « Offensivement, on a répondu à l’appel grâce à l’apport de plusieurs joueurs, mais on aurait espéré limiter davantage l’attaque des Foreurs, qui ont profité de leurs chances », indique Robert. 

Le trio de Patrick Guay, Samuel Poulin et Alex-Olivier Voyer a été blanchi.

« Le pointage ne reflète pas l’allure du match, admet l’entraîneur Stéphane Julien. La ligne à Robert a bien répondu. La performance du trio de Guay a été décevante. Peut-être que cette ligne a commencé à tricher, c’est une leçon à apprendre. »

Pour sa part, Lessard n’a pu obtenir de point dans la défaite des siens. 

Marshall Lessard a disputé un premier match au Palais des sports dans l’uniforme des Foreurs.

« C’était spécial de jouer contre mon ancien coéquipier Patrick Guay, confie Lessard, un ancien membre des Cantonniers de Magog. On a connu quelques relâchements, ce qui a causé notre défaite. Je me sens mieux dernièrement et l’entraîneur me fait de plus en plus confiance. Mais ce soir, on aurait voulu mieux aider notre gardien en accordant moins de tirs. »

Marquis bombardé

Benjamin Tardif a brisé la glace tôt en milieu de première en acceptant une savante passe de Robert. Oliver Okuliar en a ajouté au second vingt, mais Peyton Hoyt a aussitôt réduit l’écart à un but.

Taro Jentzsch, Bailey Peach et Félix Robert ont tour à tour déjoué Mathieu Marquis, mais Yan Dion a ensuite porté la marque à 5 à 2 pour le Phœnix.

La longue soirée de Marquis s’est poursuivie en troisième période à la suite du but de Michael Kemp. Thommy Monette a également connu sa part de difficulté, flanchant pour une troisième fois sur 18 tirs et pour une quatrième fois sur 20 tirs.

Ces buts de David Noël et Julien Tessier n’ont pas redonné l’énergie nécessaire aux visiteurs pour combler le déficit important.

Nathaël Roy a finalement enfoncé le dernier clou dans le cercueil des Foreurs, qui ont une fois de plus quitté Sherbrooke avec une défaite. 

Les Oiseaux ont multiplié les tirs en direction de Marquis, qui a vu 54 rondelles être dirigées vers lui. Monette a quant à lui bloqué 20 tirs.

« Le Phœnix est trop vite pour nous présentement, a observé l’entraîneur des Foreurs, Pascal Rhéaume, un ancien membre du Phœnix. Depuis le début de l’année, le Phoenix est notre bête noire. On a commis 18 revirements en première période. On doit éviter ça contre des équipes rapides et on ne peut pas gagner en jouant bien pendant 20 minutes. »

L’Armada de Blainville-Boisbriand sera les prochains visiteurs au Palais, dimanche à 15 h.