Benjamin Tardif a marqué le troisième but du Phœnix contre les Tigres mercredi à Victoriaville.

Le Phœnix défié par les Tigres

Un duel inégal était à prévoir à Victoriaville mercredi soir entre le Phœnix et les Tigres. Les locaux ont cependant fait preuve de ténacité en défiant la meilleure équipe au Canada, mais les Sherbrookois l’ont tout de même emporté par la marque de 4 à 3 contre la 16e position au classement général de la LHJMQ.

« Les gars ont offert une performance honnête en sachant qu’il nous manquait deux bons défenseurs et trois bons attaquants », rappelle l’entraîneur Stéphane Julien, peu inquiet par le pointage serré et les 34 tirs des Tigres, contre 30 pour Sherbrooke.

Le Phœnix a une fois de plus connu un départ canon en marquant trois buts dès la première période.

Alex-Olivier Voyer a été le premier à battre Tristan Côté-Cazenave en acceptant un relais de Félix Robert

Samuel Hlavaj a lui aussi cédé pour une première fois moins de deux minutes plus tard devant un lancer de Félix Paré.

Sur la séquence suivante, Félix Robert a aussitôt redonné l’avance aux siens, mais cette fois, Voyer lui a remis la politesse. Robert enfilait ainsi son 18e but de la saison.

Par le biais de Benjamin Tardif, les Sherbrookois ont fait payer les Tigres pour leur indiscipline en marquant un deuxième but en autant d’occasions avec un homme en plus.

Dès la reprise du jeu au second tiers, Sean Larochelle a réduit l’écart avec l’aide des deux Européens Mikhail Abramamov et Egor Serdyuk.

Profitant d’une mince avance d’un seul but sur son adversaire durant presque toute la deuxième période, le Phœnix a pu respirer un peu mieux en voyant Patrick Guay porter le pointage à 4 à 2.

Les Tigres refusaient toutefois de lâcher prise. Samy Paré a compté son deuxième du match. Malgré les attaques des Tigres une fois leur gardien retiré, le Phœnix s’est sauvé du Colisée Desjardins avec les deux points. Il s’agit d’une sixième victoire de suite pour les meneurs au classement.

« Je n’ai pas aimé notre deuxième période après avoir connu un excellent début de match, confie Julien. Mais j’ai bien aimé notre troisième période. On a réussi à refermer le jeu et à limiter les tirs dangereux de l’adversaire en étant meilleurs en défensive. Je suis content aussi de voir les gars terminer avec une fiche parfaite en avantage numérique en ayant profité de leurs trois occasions. »

Des absents et des rappels

Le défenseur du Phœnix Olivier Crête-Belzile devait composer avec un virus mercredi, ce qui l’a tenu à l’écart du jeu. Jérémy Jacques a quant à lui subi une blessure au bas du corps et ratera les deux prochains matchs avant la pause des Fêtes.

Samuel Poulin et Xavier Parent, tous deux blessés, étaient également absents.

Taro Jentzsch manquait également à l’appel, lui qui a rejoint l’équipe allemande en vue des Championnats mondiaux de hockey junior.

Vendredi lors de la visite des Voltigeurs de Drummondville, le Phœnix devra aussi se passer du gardien Samuel Hlavaj, qui évoluera pour le club slovaque. Reste à savoir maintenant si le meilleur joueur des Voltigeurs, Dawson Mercer, sera libéré par Équipe Canada ou s’il ratera l’affrontement présenté au Palais des sports.

Karl Vaillancourt sera une fois de plus rappelé par le Phœnix tout comme le gardien des Cougars du Collège Champlain William Desmarais.