Dans un match âprement disputé, le Phœnix a pris la mesure de l’Armada grâce à une victoire de 2 à 1.

Le Phœnix accentue son avance

Le Phœnix de Sherbrooke a profité de la venue de l’Armada de Blainville-Boisbriand mercredi au Palais des sports pour enregistrer une neuvième victoire consécutive, cette fois par la marque de 2 à 1.

Cette 47e victoire en 59 parties a permis au Phœnix de s’offrir une priorité de neuf points sur son plus proche rival au classement général de la LHJMQ. Avec 89 points en banque en 57 parties disputées, les Wildcats de Moncton voient leurs chances de terminer au premier rang s’amenuiser. Il s’agissait d’une 28e victoire en 30 rencontres à domicile pour les Sherbrookois.

« Ce n’était probablement pas notre meilleur match de la saison, admet l’entraîneur du Phœnix, Stéphane Julien. Défensivement, on n’a pas donné beaucoup de chances importantes de marquer. Mais on a souvent perdu nos bagarres à un contre un. Heureusement, notre gardien a réalisé les bons arrêts aux bons moments. On est contents d’obtenir les deux points, mais il faudra apprendre de cette partie. »

L’indiscipline de Félix Robert en première période aura finalement mené à un but des siens lorsque Bailey Peach a profité d’une montée à trois contre un lors d’un désavantage numérique pour marquer le premier but de la partie. Après s’être montré généreux envers Nathael Roy, ce dernier lui a rendu la pareille pour ainsi voir Peach battre Émile Samson grâce à un tir sur réception.

« Il y a une belle chimie qui s’installe entre Nathael et moi en désavantage numérique. Ce but a été très important pour nous, puisqu’il a donné l’avance à notre équipe dès le début du match », observe Peach.

« Notre adversaire a connu un meilleur début de partie que nous. Dès le départ, on a levé le pied. C’était à nous d’être plus prêts. Il faudra corriger ça en fin de semaine », fait remarquer Patrick Guay.

C’est sous le signe de la robustesse que la deuxième période s’est mise en marche lorsque Jacob Rabouin et Nicholas Blagden ont jeté les gants, menant à un violent combat.

Alors que les deux pugilistes se trouvaient au cachot, Taro Jentzsch en a profité pour doubler l’avance du Phœnix en chargeant le filet de Samson, déjoué pour une deuxième fois en 20 tirs.

Malgré le but de Yaroslav Likhachev en fin de match, l’Armada a été incapable de niveler la marque dans les derniers instants.

Dans la défaite, Émile Samson a bloqué 27 tirs tandis que son opposant Samuel Hlavaj se montrait solide devant sa cage grâce à ses 34 arrêts sur 35 lancers.

« Pour être franc, j’avais hâte de recevoir plus de 20 lancers et cette victoire me fait du bien, avoue Hlavaj. J’ai parfois besoin d’être mis à l’épreuve. Il nous manquait quelques joueurs ce soir, ce qui explique ce pointage plus serré. Il faudra tout de même faire encore mieux pour terminer la saison en beauté. »

En vitesse

Les Sherbrookois ont été parfaits en cinq désavantages numériques mercredi soir. De son côté, l’Armada n’a jamais été punie. « J’ai de la misère à comprendre pourquoi à chaque match, on domine en ce qui concerne la possession de rondelle, mais l’adversaire obtient plus d’avantages numériques que nous. On est l’équipe qui a obtenu le moins d’avantages numériques dans toute la ligue cette saison. Et pourtant, on est l’équipe qui a le temps de possession le plus élevé. C’est difficile à expliquer et malheureusement, je ne peux en dire plus », a commenté Stéphane Julien

Absent par mesure préventive, Samuel Poulin a cédé son poste de capitaine à Félix Robert l’instant d’un match. Les deux coéquipiers avaient été sonnés sur un contact accidentel lors de la partie de dimanche face aux Tigres de Victoriaville. Si Robert avait pris du temps à retrouver ses esprits, le petit attaquant était toutefois revenu dans la rencontre contrairement à son capitaine, qui s’était pourtant relevé aussitôt à la suite de l’impact. 

Même si le Phœnix disputait un match en milieu de semaine, 2190 personnes assistaient à la rencontre. Une foule respectable pour un mercredi, une journée reconnue pour être plus difficile en ce qui concerne la vente de billets partout dans la LHJMQ.

Les hommes de Stéphane Julien prendront la direction de l’Abitibi ce week-end afin d’y jouer une partie à Val-d’Or samedi et une seconde à Rouyn-Noranda dimanche.