Le Mistral catégorie senior AAA a remporté deux matchs en deux jours, cette fin de semaine, dans le cadre du tournoi Final Four de sa catégorie.

Le Mistral aux portes du Championnat canadien

Le Mistral de Sherbrooke, catégorie senior AAA, a remporté deux victoires en autant de jours lors du dernier week-end, ce qui améliore grandement ses chances de participer au Championnat canadien de soccer. Si le Mistral concrétise ses espoirs, ce serait la première fois en 23 ans qu’un club civil masculin senior de Sherbrooke réussit à se tailler une place à cette compétition nationale.

Les joueurs de l’entraîneur Vincent Orsida ont d’abord pris la mesure des Étoiles de l’Est dimanche soir à Sherbrooke, par la marque de 5-2.

Lire aussi : Mistral : une victoire et six cartons rouges

Ensuite, ils se sont présentés en confiance sur le synthétique du Celtix de Saint-Jean-sur-Richelieu, l’équipe qui a représenté le Québec au Championnat canadien en 2017, et ils ont remporté le duel de façon convaincante par 4-0.

Les Sherbrookois disputeront leur prochain match samedi, face à Beauport, l’une des bonnes équipes au Québec.

Si Beauport a gagné son duel face à Laval, lundi soir, tout se décidera lors du match de samedi. Ces deux équipes ont présentement six points au classement du Final Four. Si Laval l’a emporté, il faudra aller au bris.

Lundi, Vincent Aubin, avec trois réussites, et Mirko Hamel, ont marqué pour le Mistral.

« C’est vraiment très satisfaisant comme résultat. On avance. Il ne nous reste plus qu’une étape à franchir et ça va se jouer dans les dernières rencontres. »

Le Celtix a connu une saison régulière 2018 intéressante, avec une fiche de 11 victoires, quatre défaites et trois nuls.

Les Sherbrookois, eux, ont tout de même récolté une fiche de neuf victoires, cinq défaites et trois nuls, derrière les meneurs de leur division, Beauport, qui a présenté le meilleur dossier, avec une fiche redoutable de 12 victoires, quatre défaites et un nul.

Mais de toutes les formations de catégorie senior AAA, c’est le Mistral qui présente la meilleure attaque, avec 53 réussites, de loin le plus fort total de la ligue.

En fait, Sherbrooke a dans sa formation les trois meilleurs buteurs en saison régulière. Vincent Aubin (24 buts en 19 matchs), Mirko Hamel (18 buts en 19 matchs) et Alexandre Côté (sept buts en 16 matchs) constituent la force de frappe de l’équipe.

« Vincent va très bien, cette saison. Il a démarré dans notre équipe U-21, mais il a été promu très rapidement en catégorie supérieure grâce à la qualité de son jeu. Il a eu sa chance, et il a su la saisir », a dit Vincent Orsida.

Progression fulgurante

Les équipes élites du Mistral ont fait des pas de géants, depuis peu.

Vincent Orsida, qui est également directeur technique de l’organisation, a mené son équipe U17 jusqu’au championnat national, l’an dernier, ce qui lui a valu le titre d’entraîneur LSEQ (Ligue de soccer élite du Québec) d’équipe masculine.

Les Sherbrookois ont atteint la finale, avant de s’incliner contre la formation de Winnipeg.

Plusieurs joueurs de cette formation se retrouvent cette année en catégorie senior AAA, faisant du Mistral l’équipe la plus jeune de la ligue, et de loin, précise l’entraîneur.

« De ce groupe, on a 10 joueurs présents au groupe d’entraînement. Ils étaient neuf sur notre formation aujourd’hui (lundi) contre le Celtix. On a seulement quatre vétérans qui sont de retour, et ils ne sont pas bien vieux; le plus âgés à 24 ans, je crois. »

« Les gars adhèrent au projet du club. Ils ont compris; c’est une génération talentueuse que l’on a entre les mains et qui travaille dur. C’est aussi une génération passionnée et respectueuse », a dit Orsida.

« C’est un groupe essentiellement formé de joueurs U17 ou U18. Je crois qu’on a un bel avenir, avec eux. On est le seul club élite senior de la région, on veut garder le réseau local actif. On doit continuer à être ambitieux et à bâtir. On a des matchs de Coupe du monde qui vont se dérouler au Québec. Il faut maintenir l’intérêt. »

Beauport sera un adversaire de taille, confirme Vincent Orsida.

« Ils cumulent avec succès le soccer civil et le soccer universitaire. Ils ont créé une véritable passerelle entre les deux; plusieurs joueurs du Rouge et Or évoluent au civil. Je crois que de notre côté aussi, on arrive à quelque chose d’intéressant; David (Guicherd) pilote l’équipe universitaire et moi, la civile. On s’essaie de s’arrimer le mieux possible. Tout est fait au bénéfice des joueurs ».

Ce dernier a tenu à revenir sur les événements qui ont ponctué le match de dimanche soir, face aux Étoiles de l’Est.

Au total, ce sont six cartons rouges qui ont été distribués, dont deux aux Sherbrookois.

« Il y a eu un manque de contrôle du corps arbitral; l’erreur est humaine. Mes deux joueurs sanctionnés sont exemplaires. De fait, les événements survenus ne méritaient pas la sanction. Un coup de pied a été donné à l’un de nos joueurs, qui se trouvait par terre et nos joueurs sont accourus. Pour moi, ils n’ont participé à rien du tout. C’est un événement malheureux, et je préfère mettre l’emphase sur le fait qu’il y avait quelque 300 personnes dans les gradins ce soir-là pour nous encourager. On est une équipe disciplinée, et on n’a jamais eu de débordement », a dit Vincent Orsida.

À noter que plusieurs joueurs de l’équipe font aussi partie de l’équipe U18 qui tente de se qualifier pour les finales de la Coupe Québec, cette fin de semaine.