Samuel Trudel a non seulement remporté le Marathon de Magog pour une troisième fois, un record, mais il a battu le temps le plus rapide de l’épreuve par une minute.

Le marathonien Samuel Trudel bat tous les records

Pour une troisième année d’affilée, Samuel Trudel s’est moqué du parcours impitoyable de 42,2 km du Marathon de Magog en étant le coureur le plus rapide sur cette distance. Trudel s’est même permis de signer un nouveau record du parcours.

Trudel, qui habite maintenant Montréal, continue de dominer de façon outrageuse le marathon de sa ville natale. Il est parfait en sol magogois avec trois victoires en autant de départs et il retranche chaque année plusieurs minutes à son chrono. Après un premier chrono de 2 h 53 m 14 s en 2015, Samuel Trudel avait négocié la distance de 42,2 km en 2 h 46 m 4 s à son second passage à Magog. Dimanche, Trudel a arrêté de chrono à 2 h 39 m 51 s. L’ancienne marque de 2 h 40 m 51 s appartenait à Alister Gardner depuis 2012.

Ses trois victoires consécutives et son troisième tire à Magog sont deux autres records qui ne sont pas près d’être éclipsés.

« J’ai tout pour me motiver quand je viens courir à Magog. Ma famille y est encore installée et ça me donner la chance d’avoir des supporteurs. L’ambiance est merveilleuse et je cours toujours en pensant à maman qui célèbre son anniversaire le 25 octobre », confie le triple champion.

Meneur du début à la fin

Samuel Trudel ne s’est jamais préoccupé de ce qui se déroulait derrière lui dimanche. « On m’a informé que j’avais un coureur qui me suivait d’assez près à mi-parcours, quelque chose comme 500 mètres derrière moi. Je ne l’ai jamais senti même si j’avoue avoir trouvé les 20 derniers kilomètres plus ardus qu’à l’habitude », a-t-il mentionné.

Il faut dire que Trudel avait une très bonne raison de ressentir une plus grande fatigue. Il y a un mois il avait pris part à un ultra trail de 100 kilomètres par une température très chaude en Chine. « Je commençais à avoir les jambes un peu plus lourdes. Heureusement, mon ami Benoît m’a suivi en vélo pour les sept ou huit derniers kilomètres et il m’a poussé à l’extrême. Grâce à lui j’ai accéléré la cadence. »

Il y a un an à Magog, Trudel avait battu de peu l’ancien détenteur du record, Alister Gardner. « Il était venu me féliciter en prenant le soin d’ajouter qu’il détenait toutefois toujours la marque du marathon. Alister devra maintenant changer son discours », souligne Trudel, sourire en coin, tout en précisant que tous les deux étaient de bonnes connaissances.

Samuel Trudel a devancé son plus sérieux rival, Alexandre Day, par plus de sept minutes.

Mélanie Gilbert, gagnante chez les dames sur 42,2 km au Marathon de Magog.

Victoire de Mélanie Gilbert

Chez les femmes, Mélanie Gilbert n’a pas fait les choses à moitié en triomphant à sa première présence à l’épreuve reine du Marathon de Magog grâce à un temps de 3 h 38 m 21 s, soit un peu plus de quatre minutes devant Geneviève Grondin.

« Ça faisait quelques années que je voulais faire la distance marathon à Magog. On en entend tellement parler comme un des plus difficiles. Je confirme », a-t-elle révélé.

« C’est dur, mais c’est tellement un tracé magnifique. Le défi est grand, mais quand tu le complètes, la satisfaction est énorme. C’est ce que je ressens à l’heure actuelle. Je suis heureuse de l’avoir fait, mais je suis aussi contente que ce soit fini », d’alléguer celle qui, tout comme Samuel Trudel, est une ancienne résidente de Magog.