Le hockey scolaire reconnu par Hockey Québec

Le différend qui impliquait depuis quelques années la Ligue de hockey préparatoire scolaire et Hockey Québec est sur le point de se résorber puisque les dirigeants de Hockey Québec annonceront aujourd'hui qu'une entente est intervenue entre les deux organismes et que le hockey scolaire sera dorénavant reconnu.
<p>Stéphane Dion</p>
D'ailleurs, à la suite d'une nouvelle publiée jeudi par Le Soleil de Québec et Le Nouvelliste de Trois-Rivières, Daniel Côté, directeur des communications et marketing à Hockey Québec, a expliqué qu'il y avait eu fuite et que Sylvain B. Lalonde, le directeur général de Hockey Québec, avait prévu l'annoncer aujourd'hui. « C'est pourquoi nous retiendrons nos commentaires jusqu'à demain », confiait-il jeudi après-midi.
Selon l'entente intervenue, les équipes de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) pourront dorénavant participer à des tournois à l'extérieur du Québec et aux États-Unis. Dans ce dernier cas, Hockey USA exigeait une reconnaissance de Hockey Canada garantissant les couvertures d'assurances. Non reconnues par Hockey Québec, les formations scolaires du Québec ne pouvaient non plus être reconnues par Hockey Canada.
Tous gagnants
Il y a déjà quelque temps que les deux organismes collaborent à trouver un terrain d'entente où tout le monde sera gagnant. En étant reconnue par Hockey Québec, la LHPS gagnera en crédibilité pendant que la fédération québécoise pourra atteindre un nouveau bassin de joueurs qui, jusqu'à aujourd'hui, lui échappait.
La LHPS, née en 2010, regroupe 17 établissements scolaires répartis partout au Québec, soit plus de 1500 jeunes âgés de 12 à 17 ans et fonctionne un peu à l'image des preps schools américains où on favorise les résultats scolaires et le développement du joueur-étudiant. En septembre prochain, la LHPS comptera un total de 68 équipes ce qui confirme que le modèle répond à une clientèle.
Toutefois, selon ce que La Tribune a pu apprendre, Hockey Québec continuera de protéger le réseau de compétition de sa structure intégrée où, les joueurs identifiés à évoluer dans la structure intégrée, devront prioriser cette structure.
« Dans ce contexte, c'est loin d'être une mauvaise nouvelle, souligne Stéphane Dion, le directeur général de Hockey Sherbrooke. « Elle permet de consolider la structure intégrée sans créer une structure parallèle tout en nous permettant d'offrir une option supplémentaire à notre clientèle. Il est certain qu'à travailler ensemble, ce sera bon pour le développement du hockey. »
Par ailleurs, chez les Marquis du Collège du Mont-Sainte-Anne, David Evanghelo, coordonnateur adjoint au programme de hockey scolaire, a préféré lui aussi retenir ses commentaires jusqu'à l'annonce officielle de l'entente.
Les rapprochements entre la LHPS et Hockey Québec avaient déjà permis cet hiver d'accepter un projet pilote où une formation des rangs scolaires, l'équipe benjamine de l'Académie Saint-Louis, a pu participer au Tournoi pee-wee de Québec. L'expérience avait été positive et, dès l'an prochain, on parle d'instaurer une division scolaire au réputé tournoi québécois.