Plusieurs des vedettes qui animeront les compétitions du 36e Grand Prix Ski-Doo de Valcourt ont participé à la conférence de presse qui annonçait les grandes lignes de l’événement. Il s’agit de Megan Brodeur (snocross), Shawn Ford (moto), Stéphane Beauregard (accélération de motoneige), Maxime Pépin (snocross), Steel Cutter (snow bike) et Samuel Lavoie (snocross).

Le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt bonifie son offre

Deux nouvelles épreuves viendront bonifier l’offre aux amateurs de course à l’édition 2018 du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt. Pour la première fois de son histoire, l’événement accueillera des courses de véhicules côte à côte sur circuit glacé en formule rallycross. Avec les courses de Snow Bike, également présentées pour la première fois, le Grand Prix compte maintenant neuf disciplines.

Les différentes compétitions se tiendront sur le circuit Yvon-Duhamel du 9 au 11 février prochain. La présentation officielle de la programmation avait lieu mercredi matin au Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier.

« Aujourd’hui, nous lançons l’invitation à toute la population et particulièrement aux gens de la région. Le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt est le plus gros événement de courses hivernales au monde », rappelle la directrice générale Véronique Lizotte qui ne se montre pas inquiète de la pluie des derniers.

De grands noms du TLR Cup Tour tels Gunnar Sterne, Travis MacDonald, Blaine Stephenson, Nick Lagoy et les Québécois Steven Marquis, Danick Lambert et Sabrina Blanchet ont confirmé leur présence au plus grand événement du genre au monde.

Le bonheur

Plusieurs athlètes se mesureront donc sur la piste glacée de Maricourt, que ce soit en motoneige, en moto et en VTT sur l’ovale de glace, ou en Snocross, Snow bike sans oublier les courses d’accélération.

Présents à la conférence de presse, les Danick Lambert (ovale sur glace), Megane Brodeur (snocross), Samuel Lavoie (snocross), Maxime Pépin (snocross), Shawn Ford (moto sur glace), Stéphane Beauregard (pilote de course d’accélération à motoneige) et Steel Cutter (snow bike) n’ont pas manqué de rappeler leur bonheur de courser à Valcourt.

« Je participe à beaucoup de championnats aux États-Unis, donc je ne suis pas souvent au Québec. Revenir chaque année courser au Grand Prix devant ma famille est très plaisant. L’an dernier, ça s’est bien déroulé pour moi et j’espère que cette année ce sera la même chose », confie Megane Brodeur. Membre de l’équipe Bombardier Ski-Doo, la Coaticookoise, qui compétitionne en snocross, est présentement au premier rang du classement sur le circuit américain ISOC.

Le programme de courses de calibre professionnel sera présenté en soirée cette année, une autre grande nouveauté du 36e Grand Prix. Les pilotes des classes élites s’affronteront dès 15 h tandis que ceux des classes intermédiaires se qualifieront plus tôt durant la journée.

Des pilotes provenant des championnats CSRA en Ontario, SCMX au Québec et ISOC aux États-Unis promettent tout un spectacle.

Les finales des courses d’accélération sont prévues le samedi vers 19 h. Stéphane Beauregard, détenteur du record sur la piste du Grand prix, tentera de défendre son titre dans la catégorie Outlaw. Rappelons que les amateurs pourront tenter leur chance et s’affronter en duel amical sur la piste d’accélération, le dimanche.

Nouvelle dimension

La piste de snocross a complètement été repensée. Ainsi, le parcours revêt une nouvelle dimension avec de grands sauts de type « big air » et les lignes d’accélération plus longues permettront des dépassements à haute vitesse et une augmentation du niveau de difficulté dans les courbes.

La superficie de la zone familiale est quatre fois plus grande et inclut une plus vaste zone d’exposition et de modules interactifs des Forces armées canadiennes.

Le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt s’est taillé une place parmi les finalistes des Grands Prix du tourisme canadien dans la catégorie « Événement de l’année » et a été nommé comme l’une des dix courses de sports motorisés à voir dans une vie sur la planète par le Americain Snowmobiler Magazine.

Comme l’an dernier, les amateurs de partout dans le monde pourront suivre les courses sur le web via le www.grandprixvalcourt.com/live.

Et Cette année encore, les profits réalisés avec les pourboires seront versés à LEUCAN, organisme qui s’engage depuis 40 ans à soutenir les enfants atteints de cancer et leur famille.