En solo ou en duo, les participants pourront choisir leur propre stratégie, planifier où ils dormiront et où ils s’arrêteront pour leur ravitaillement.
En solo ou en duo, les participants pourront choisir leur propre stratégie, planifier où ils dormiront et où ils s’arrêteront pour leur ravitaillement.

Le GBC 500 Endurance Aventure prend son envol

Jean-Guy Rancourt
Jean-Guy Rancourt
La Tribune
Rares sont les événements sportifs qui ont vu le jour depuis le début de la pandémie. Le GBC 500 Endurance Aventure, dont la toute première édition sera lancée samedi, pourra se vanter du contraire.

Ainsi, quelque 80 cyclistes de tous les calibres prendront le départ samedi en matinée du dernier-né d’Endurance Aventure, soit un tour de 500 km des Cantons de l’Est sur chemin de terre et en autonomie complète. Selon les organisateurs, le parcours, qui conduira les amoureux du gravel bike sur les plus belles routes des Cantons de l’Est et en même temps moins connues, comporte un dénivelé positif de 5000 mètres. 

En solo ou en duo, les participants pourront choisir leur propre stratégie, planifier où ils dormiront, s’arrêteront pour leur ravitaillement, etc. 

« Les athlètes auront un maximum de sept jours pour compléter le parcours, mais d’autres, ceux et celles qui font partie de l’élite, envisagent de le faire en 24 heures. Je pense que la moyenne se situera entre les deux, soit trois ou quatre jours. À chacun son rythme et nous on veut surtout que les participants le fassent pour apprécier le défi qu’on leur propose. Certains vont découvrir les villages, ses commerçants, d’autres voudront faire un bon chrono et rien d’autre. C’est correct dans un sens comme dans l’autre », fait valoir le co-organisateur Jean-Thomas Boily tout en précisant qu’il s’agissait aussi d’un projet pilote pour Endurance Aventure et qu’il y aura assurément des ajustements après cette première expérience.

Jean-Thomas Boily ne cache pas que le GBC 500 tombe pile pour Endurance Aventure. 

« Nous avons dû annuler tous nos événements (dont le Canada Man/woman de Lac-Mégantic) en 2020 avec la COVID-19. On voulait quand même faire quelque chose pour notre communauté sportive. Et pour nous aussi à Endurance Aventure. On voulait créer un projet pour nous garder allumer dans un temps où nous sommes au ralenti. Nous sommes très heureux de la réponse que nous avons obtenue des cyclistes. On visait 40 inscriptions et nous en avons obtenu presque le double. Et cela aurait pu aller au-delà de la centaine. Vu le contexte actuel et aussi parce que c’est notre première, on a opté pour fixer un maximum de participants. C’est certain que cet événement est appelé à prendre de l’expansion. »

Mentionnons que les premiers cyclistes partiront sur le coup de 7 heures samedi matin à la boutique Café Vélo Endurance Aventure. Des départs seront donnés aux 15 minutes et jamais plus de quatre participants à la fois. L’aventure se terminera aussi au même endroit.