Les camps de printemps du Vert & Or et des Gaiters ont été annulés.
Les camps de printemps du Vert & Or et des Gaiters ont été annulés.

Le football scolaire en pause se tourne vers d’autres ressources

Les programmes de football universitaires et collégiaux sont également touchés par les consignes de sécurité et de distanciation émises par la Santé publique du Québec. Les deux programmes de football universitaire de Sherbrooke, ainsi que les deux programmes collégiaux, sont sur pause, avec beaucoup de questionnements sur le déroulement des prochaines semaines, en vue de la saison promise de l’automne prochain.

Le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke et les Gaiters de Bishop’s avaient au programme leur camp de printemps, qui devait se dérouler à la fin du mois d’avril et au début du mois de mai. Des camps qui devaient coïncider avec la fin des sessions universitaires.

Les Gaiters et le Vert & Or ont annulé leurs entraînements respectifs.

Idem pour les Cougars de Champlain, et les Volontaires du Cégep de Sherbrooke.

Dans les circonstances, par contre, les personnels d’entraîneurs des quatre programmes rivalisent d’imagination afin de monitorer non seulement la forme physique de leurs joueurs, mais aussi le succès de leurs études.

Et pour ce faire, ils ont regroupé l’essentiel de leurs outils sur le web.

Chez le Vert & Or, les rencontres d’équipes ou d’unités se font maintenant via la plateforme Microsoft Teams.

« On a commencé la migration de nos procédures vers le web il y a quelque temps déjà. C’est un processus plutôt long, mais qui s’avère profitable, surtout en période de confinement! On aurait pu commencer il y a quelques mois, mais on n’avait pas l’événement qui nous forçait à le faire. On a gardé notre planification, on continue les mêmes insertions de matériel en préparation, comme si on allait avoir un camp. La seule différence, c’est que les gars ne sont pas physiquement sur place », a dit l’entraîneur-chef du Vert & Or, Mathieu Lecompte.

« C’est notre seule façon de faire les choses, pour l’instant. Il faut faire respecter les consignes de confinement, alors on s’entraîne différemment. Notre préparateur Louis Leclerc a monté un programme d’entraînement à domicile pour les gars. Et ces derniers doivent se filmer chaque jour. Chaque joueur a un code de couleurs et les gars sont sous la responsabilité d’un entraîneur. Ça amène une petite compétition à l’interne, ça amène des moments loufoques et ça nous garde ensemble. On a même un système de pointage associé à ça », a poursuivi l’entraîneur.

Le camp de printemps du Vert & Or, qui devait se dérouler à l’école secondaire du Triolet et au Stade RBC à la fin du mois, a donc été annulé.

« Pour l’instant, on y va au jour le jour. On va respecter les consignes. L’important, c’est que tous les joueurs sont en santé, de même que les membres de leurs familles. On suit ça de très près, j’ai un tableau synthèse mis à jour quotidiennement. On sait ce que les joueurs font, si ça va bien. Les jeunes sont très positifs jusqu’à présent », a dit Mathieu Lecompte.

Le personnel d’entraîneurs du Vert & Or aurait certainement fait bon usage de ce camp printanier pour l’évaluation des nouveaux joueurs qui ont décidé de joindre les rangs de l’équipe au cours des dernières semaines.

La dernière cuvée de recrutement de Sherbrooke comprend un peu plus d’une cinquantaine de joueurs.

« Depuis toujours, le Vert & Or a manqué de profondeur, même dans nos grosses années. Là, on se retrouve avec une cuvée très intéressante puisque 95 % des joueurs qui viennent chez nous étaient sur notre liste. Je ne me plains pas de ce nombre qui peut paraître élevé, au contraire. C’est du sport universitaire, on sait que chaque année, il y a des gars qui peuvent changer d’idée, pour toutes sortes de raisons. Un 20 % environ? Si tout le monde se présente au camp en août, il va y avoir des décisions à prendre, c’est certain. »

Une centaine de joueurs pourraient en effet se présenter au camp d’entraînement, avant la saison.

Chez les Gaiters, toutes les activités sur le campus ont été annulées jusqu’au 1er juin prochain.

« J’adore le foot, et ça me manque. Mais pour l’instant, la priorité, c’est la santé de tout le monde », a dit l’entraîneur-chef des Gaiters, Chérif Nicolas.

Jean-Philippe Gauthier

Rattraper le temps perdu

L’immense gain en temps généré par les rencontres en ligne avec les joueurs et les membres du personnel d’entraîneurs s’est également fait voir chez les Volontaires du Cégep de Sherbrooke.

Avec l’application Zoom, l’entraîneur-chef Jean-Philippe Gauthier et ses adjoints peuvent joindre leurs joueurs beaucoup plus rapidement.

La pandémie de la COVID-19 a modifié de fond en comble les pratiques des programmes de football, ce printemps. Des modifications qui seront fort probablement monnaie courante une fois la pandémie passée.

« Avec cette application, c’est vite fait, et tu sauves le temps de déplacement pour 70 joueurs et une douzaine d’entraîneurs. On va garder cette méthode-là et la transférer dans notre façon de faire. On n’a jamais eu autant de rencontres! », a dit l’entraîneur-chef Gauthier.

Ce dernier confirme que les entraînements de l’équipe prévus à la fin du mois et au début mai sont annulés.

« On attend de voir ce que le RSEQ va décider, pour la suite des choses. Est-ce qu’on va avoir un camp en juillet? Est-ce qu’on va amorcer plus tôt notre camp en août? On n’a pas tous les paramètres en main, encore. Alors on attend, et on réserve les plateaux nécessaires, le cas échéant. »

Cette semaine fut consacrée au retour aux études par le biais des cours en ligne.

« Les gars ont davantage des travaux à faire, plutôt que des cours à suivre en ligne. Les professeurs ont également des périodes de disponibilité. On a refait notre structure d’encadrement avec les tuteurs, afin que les gars conservent les mêmes périodes de suivis. Les mêmes conséquences s’appliquent, si les gars ne font pas leurs travaux. On a également mis sur pied un programme de course à pied, que l’on peut suivre à distance. Les gars s’inscrivent et ils rentrent leurs données. »

La sélection des joueurs pour la prochaine saison sera aussi affectée, croit Jean-Philippe Gauthier.

« On a 83 gars dans l’équipe, à la suite de notre recrutement. On devait se servir des prochains entraînements pour faire la sélection. Si on arrive avec le même nombre de joueurs au camp du mois d’août, la première fin de semaine sera consacrée à la sélection. Et il faudra faire rapidement. Au cégep, ça peut changer vite, et ça peut être frustrant pour des gars de l’extérieur qui ont choisi de venir ici, et qui ne feraient pas l’équipe. »

Mais avant de voir trop loin dans l’avenir, des consignes du RSEQ sont attendues pour la suite des choses, dit Jean-Philippe Gauthier.

« Pour certains gars, qui ont des cheminements plus difficiles, ce ne sera pas évident. Et il se passe quoi avec les gars qui ont besoin de cours d’été? On attend des nouvelles du RSEQ. On met tellement d’efforts pour encadrer les jeunes et les aider à atteindre l’excellence. Tous les gars vont tomber en situation de cas particuliers. »

« Mais en bout de ligne, on est chanceux. Tout le monde est en santé. Et c’est ça le plus important », a dit l’entraîneur-chef.

Jean-François Joncas

L’importance aux études

Les champions en titre du Bol d’Or en division 1, les Cougars du Collège Champlain, sont également sur pause.

L’équipe de Jean-François Joncas a annulé ses activités de printemps qui devaient se dérouler fin avril.

« Et à moins d’un miracle, je ne nous vois pas recommencer avant le mois d’août », s’est désolé l’entraîneur-chef.

« En même temps, tout ça devient secondaire. Ce qui est important, c’est la santé de nos gars, la santé de nos familles. »

Ce dernier concède que ce temps d’arrêt forcé compliquera la tâche du processus d’évaluation.

« On n’est pas un programme récréatif, on est un programme de division 1 et le camp de printemps sert à évaluer le niveau des gars et le niveau de compétition interne. On n’aura pas cette chance de comparer les gars, cette année, c’est la réalité. Mais nos jeunes sont en santé; on utilise une plateforme web pour avoir des rencontres virtuelles d’équipe. Shane (McDonald, le coordonnateur offensif) et Max (Dupuis, le coordonnateur défensif) vont faire des présentations vidéos. On veut garder les gars un peu dans le foot. C’est important, dans le contexte, de leur changer les idées un peu, aussi. Il faut rester optimiste et s’encourager mutuellement. On traverse un gros orage, mais on va s’en sortir », a dit Joncas.