Si les conditions gagnantes sont réunies, le football collégial division 1, 2 et 3 serait de retour lors de la fin de semaine du 11 au 13 septembre.
Si les conditions gagnantes sont réunies, le football collégial division 1, 2 et 3 serait de retour lors de la fin de semaine du 11 au 13 septembre.

Le football collégial vise un retour à la mi-septembre

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
SHERBROOKE — Si les conditions gagnantes sont réunies, le soccer et le football collégial visent un retour après la fête du Travail.

L’ensemble des cégeps du Québec qui ont des programmes de football et de soccer qui participent à des ligues provinciales s’est réuni lundi, afin de dresser les grandes lignes d’un éventuel retour au jeu.

Ainsi, le football collégial de Division 1, 2 et 3 recommencerait ses activités lors de la fin de semaine du 11, 12 et 13 septembre prochains. Le soccer collégial, lui, pourrait aller de l’avant lors de la fin de semaine de la fête du Travail, soit les 4, 5 et 6 septembre.

Les programmes collégiaux ont jusqu’au 21 août pour signifier leur intérêt à participer ou non aux activités sportives d’automne dans ces deux disciplines.

Rappelons que les universités membres du RSEQ se sont données jusqu’au 31 août avant de décider si elles joindraient la programmation du RSEQ pour l’automne.

« Dans le contexte actuel, les gens se questionnent et veulent avancer, mais d’un pas sûr. Il ne faut pas oublier que ça fait moins d’une semaine que Football Québec a autorisé le départ des activités. On a donc demandé la confirmation de la participation des équipes en football et en soccer d’ici le 21 août », a précisé le directeur général du RSEQ, Gustave Roel.

« Ensuite, dans les jours suivants, il y aura des rencontres du comité de ligues afin de déterminer les paramètres de la prochaine saison, en fonction des équipes présentes. On vise une annonce au plus tard le 31 août. »

Mais, comme rappelle Gustave Roel, le départ d’une saison de football et de soccer dépend, encore une fois, de plusieurs paramètres.

« Il y aura saison s’il y a assez d’équipes qui affichent présentes, si les conditions sanitaires sont maintenues, si le protocole de Football Québec n’est pas modifié, si la rentrée scolaire se fait adéquatement », a continué M. Roel.

Ainsi, le Québec semble vouloir aller de l’avant avec ses saisons sportives à l’automne, alors que les annulations de saison se multiplient, entre autres aux États-Unis.

« C’est une situation que l’on aborde avec le comité d’experts médicaux qu’on a mis sur pied. Il est formé d’une dizaine de médecins qui proviennent des différentes universités membres de notre réseau, mais aussi de la Santé publique et du ministère. Ils nous permettent de remettre en perspective, et en questionnement, le volet sécurité d’un retour au jeu, et ils proposent des pistes de solution de modification de certaines règles afin de minimiser le facteur de risque », a dit le DG du RSEQ.

« Alors ce qu’on nous dit, si on regarde la situation aux États-Unis par exemple, où on entend les rumeurs sur de possibles annulations de saison, c’est qu’il faut faire attention, lorsqu’on compare. Je ne suis pas un spécialiste de la santé, mais on ne peut pas comparer la situation aux É.-U. avec celle du Québec ou du Canada. Par contre, peu importe à qui je parle, les gens ont des inquiétudes par rapport à une possible contamination, on craint une deuxième vague. Mais ce que j’entends aussi, c’est qu’on n’aura pas à gérer la COVID pour un mois ou deux, mais pour plus longtemps. Il faut voir ce contexte-là aussi. »

Le seul hic qui préoccupe les spécialistes, c’est la gestion des vestiaires d’équipes.

« Même les vestiaires universitaires, qui sont censés être plus spacieux et plus vastes, ne peuvent respecter les règles de distanciation actuelles. Est-ce qu’on devra penser à ça? Ce n’est pas dans les règles de Football Québec. Est-ce qu’on devra convertir des gymnases en vestiaires? Les implications sont importantes. »

« Cette rencontre d’aujourd’hui (lundi) était positive. Maintenant, il y a encore des éléments incertains avant de confirmer un retour. »

Les Volontaires de retour

D’entrée de jeu, les Volontaires du Cégep de Sherbrooke ont confirmé leur retour pour la prochaine saison de football et de soccer.

« Pour nous c’est officiel, on a déjà annoncé notre intention de jouer. Le 27 août on refait le calendrier, pour amorcer la saison du 11 au 13 septembre. Si la saison est trop longue, on a la possibilité d’enlever les quarts de finale. Ça va être déterminé dans la semaine du 24 », a dit Sylvie Coulombe, directrice du Centre de l’activité physique (CAP) du Cégep de Sherbrooke.

« Ce fut une belle réunion, mais nous sommes tous prudents. Au niveau universitaire, un comité formé de médecins a été mis en place afin de répondre entre autres aux questions de Football Québec, qui a l’autorité sur le volet santé pour un retour au jeu. On attend avant de démarrer la ligue, si c’est une question médicale, on va s’enligner sur la décision des universités. Si c’est par contre une question que le niveau universitaire n’a pas assez d’équipes pour redémarrer sa saison, alors ça n’aura pas d’impacts pour nous. »

Somme toute, le moral est bon et l’enthousiasme est de mise, a mentionné Sylvie Coulombe.

« Tout le monde est confiant de partir la saison. Notre principal argument, c’est l’avenir scolaire de certains jeunes. Ça nous préoccupe. On a statué pour donner une date à nos athlètes, car si on ne le faisait pas, ça aurait été plus difficile pour certains d’entre eux. Ainsi, on peut recommencer à faire des entraînements, selon le protocole de Football Québec, mais on ne peut pas tenir encore nos camps ».

« Jean-Philippe (Gauthier, l’entraîneur-chef) me disait que lors de certaines années, environ 15-20 gars décrocheraient sans le football. On craint pour certains étudiants et la poursuite de leur parcours scolaire. »

« Pour l’automne, on a fait les sports d’automne, le football et le soccer. Ensuite, on va s’enligner sur le cross-country, le rugby et par la suite, les autres sports comme le basket et le volleyball. »