Pour les prochains jours, ce sont 29 hockeyeurs de l’Estrie qui continueront de batailler pour un poste avec la troupe de Félix Potvin.
Pour les prochains jours, ce sont 29 hockeyeurs de l’Estrie qui continueront de batailler pour un poste avec la troupe de Félix Potvin.

Le couperet tombe chez les Cantonniers

Jean-Guy Rancourt
Jean-Guy Rancourt
La Tribune
Le couperet est tombé sur une vingtaine de joueurs au camp d’évaluation et d’entraînement des Cantonniers de Magog. Pour les prochains jours, ce sont 29 hockeyeurs de l’Estrie qui continueront de batailler pour un poste avec la troupe de Félix Potvin.

Avec les mesures sanitaires et de distanciation physique qui sont en place en raison de la pandémie, le camp d’entraînement des Cantonniers, comme celui des 14 autres formations de la Ligue midget AAA du Québec, se déroule cette année dans des dispositions totalement différentes. 

« On a quand même réussi à identifier jusqu’ici les joueurs qui ont le cœur à la bonne place et un bon potentiel à développer. Quand je fais cette affirmation, je ne suis pas en train d’envoyer le message aux joueurs retranchés que c’est fini pour eux. Ce n’est jamais fini. Je pourrais citer plusieurs exemples de joueurs à Magog qui avaient été retranchés à 15 ans et qui sont revenus en force un an plus tard. Le premier nom qui me vient à l’esprit est Alexandre Doucet. Ce n’est pas vrai aussi que c’est terminé à l’âge de 16 ans. S’il y a un aspect de mon travail que j’aime moins, c’est quand vient le temps d’annoncer à des joueurs que nous ne les retenons pas à Magog. Je leur souhaite de rester positifs, concentrés sur ce qu’ils ont à faire pour s’améliorer et surtout de ne jamais lâcher. On ne connaît pas l’avenir », a commenté Potvin.

Au cours des prochains jours et des prochaines parties pré-saison, le personnel d’entraîneurs surveillera de près les joueurs en mesure de bien s’intégrer au système de l’équipe. 

« On a une identité et on essaie de la respecter. Mais en même temps, notre première mission est de développer des joueurs pour le niveau supérieur. Il faut donc regarder les joueurs qui sont capables d’assimiler ce qu’on leur enseigne. Et vous le savez, il y a de la place pour des joueurs de tout acabit chez les Cantonniers. aux joueurs de saisir leur chance », confie Potvin.

Chez les 29 joueurs encore présents au camp des Cantonniers, six sont des vétérans, soit le gardien Rémi Delafontaine, le défenseur Carl-Étienne Michel et les attaquants Mathys Poulin, Thierry Bernier, Julien Paillé et Mathis Dufour.

Après avoir divisé les honneurs de leurs quatre premières rencontres disputées avec des alignements réduits comme stipulé dans la phase cinq du plan de relance de Hockey Québec, les Cantonniers visiteront vendredi le Blizzard du Séminaire St-François.

Joueurs encore au camp des Cantonniers


Gardiens

Rémi Delafontaine

Loic Morin

Benoît Aucoin

Louis-Félix Charrois


Défenseurs

Carl-Étienne Michel

Philippe Richard

Elliot Marois

Jérémy Demers

Jérémy Cabana

Charles Poitier

Antoine Joseph

Éloi Bourdeau

Benjamin Lévesque

Charles Côté

Jérémie Dumas-Larouche


Attaquants

Mathis Dufour

Julien Paillé

Thierry Bernier

Mathys Poulin

Anthony Hall

Jules Boilard

Ethan Gauthier

Eli Baillargeon

Jérémie Minville

Lyam Jacques

Mathis Perron

Thomas Bégin

Shawn Pearson

Vincent Granger