Blessé à l’épaule et ayant raté la finale de la Ligue midget AAA du Québec, Danick Caron devra encore se contenter d’un rôle de spectateur cette semaine à la Coupe Telus.

Le Cantonnier malheureux

Thunder Bay - Difficile à croire, mais il se trouve au moins un Cantonnier malheureux en cette semaine de la Coupe Telus. Le Magogois Danick Caron rêvait d’évoluer pour l’équipe midget AAA de sa ville. À 16 ans, il s’agissait possiblement de sa dernière chance. À son grand bonheur, Caron a percé l’alignement des Cantonniers. Or, la fin n’est pas celle souhaitée, car Caron devra se contenter de regarder ses coéquipiers se défendre tout au long de la semaine à Thunder Bay.

Blessé durant les séries éliminatoires de la Ligue midget AAA du Québec, Caron a appris avant le départ de l’équipe pour Thunder Bay que son épaule blessée était loin d’être complètement guérie et qu’il devait mettre une croix sur sa saison.

À lire aussi: Les Cantonniers se paient la traite

« C’était déjà difficile de voir les gars jouer en finale sans que je puisse apporter ma contribution. Quand on a gagné, je me suis mis à croire que je pourrais me reprendre à la Coupe Telus, surtout qu’il y avait presque trois semaines entre la finale de la ligue et le tournoi. J’espérais que le temps fasse son œuvre, mais c’est peine perdue. J’ai accepté le coup difficilement lorsqu’on a m’a annoncé que je devais renoncer à un retour au jeu. Je devrai encore me contenter de les encourager. Mais bon, je ne suis pas le premier à qui cela arrive et je me suis fait à l’idée », mentionne Caron.

Pas question pour ce dernier d’être un fardeau pour ses coéquipiers au courant de la semaine. « Les gars sont positifs, enthousiastes. Je vais être derrière eux à 100 pour cent. Je participe à toutes les réunions d’équipe. Il faut terminer ça en beauté », déclare Caron qui avait enfilé tout son équipement pour la photo officielle d’équipe dimanche.

Mais le gars, on le comprend très bien, aurait préféré suer à grosses gouttes avec ses coéquipiers cette semaine.

En vitesse

- Les rôles seront-ils inversés 24 ans plus tard? En 1995, les Cantonniers étaient les hôtes de la Coupe Air Canada (avant qu’elle devienne la Coupe Telus en 2004) au Palais des sports de Sherbrooke. Les Cantonniers y avaient participé comme équipe hôtesse, mais ce sont les Kings de Thunder Bay qui devaient être couronnés champions canadiens. 24 ans plus tard, c’est au tour des Kings d’être les hôtes de cette compétition et la question qui se pose est celle-ci:   les Cantonniers leur remettront-ils la monnaie de la pièce en allant les priver de la coupe Telus devant leurs partisans? Bref, le même scénario qu’en 1995, mais avec les rôles inversés.

- Les équipes ont le droit de se présenter avec 22 joueurs à la Coupe Telus. Les Cantonniers ont ainsi rappelé des Harfangs midget espoir du Triolet le défenseur Olivier Jacques et l’attaquant Émile Gadoury.

- Quelques professionnels, anciens et actifs, qui ont déjà participé à la coupe Telus:   Jordan Eberle, Kristopher Letang, Sidney Crosby, Simon Gagné, Daniel Brière, Joe Sakic, Patrick Roy, Steve Yzerman, Al Macinnis et plusieurs autres.

- Il n’y a pas de prolongation en ronde préliminaire. Deux points sont attribués pour une victoire un point pour un verdict nul. 

- Jos Canale, qui supervise les entraîneurs de la Ligue midget AAA du Québec durant la saison, s’est remémoré d’excellents souvenirs avec Félix Potvin en fin de semaine. À sa dernière saison avec les Saguenéens de Chicoutimi en 1990-91alors qu’il avait été sélectionné le joueur par excellence des séries de la LHJMQ et meilleur gardien junior au pays, Potvin était dirigé par Canale au pays des Bleuets. Potvin a toujours considéré Canale comme un entraîneur important dans son développement et sa carrière.