Le Canadien Michael DiPietro a réalisé 17 arrêts.

Le Canada se laisse dépasser par la Russie

VANCOUVER - Pavel Shen a marqué à 11:00 au troisième vingt et la Russie a défait le Canada 2-1, lundi, finissant ainsi au premier rang du groupe A, au championnat mondial de hockey junior.

Invaincus en quatre matches, les Russes auront comme prochains rivaux les Slovaques, en quarts de finale.

Le Canada (3-1-0) a laissé filer cinq avantages numériques. Le pays va se mesurer à la Finlande en quarts de finale mercredi.

«Ils forment une bonne équipe. Ils jouent avec ardeur», a déclaré l’entraîneur-chef canadien Tim Hunter.

«Nous leur avons donné un peu trop de marge de manoeuvre, car nous n’avons pas joué aussi bien que nous en sommes capables», a-t-il ajouté.

Shen a été choisi en septième ronde par les Bruins de Boston, en 2018. Son but a été de haut calibre: il a saisi la rondelle au milieu de la glace et a contourné deux rivaux sur le flanc droit, avant de faire une percée fructueuse au filet.

C’était la première fois que le Canada faisait face à un déficit depuis le début du tournoi.

Le Russe Artyom Galimov et le Canadien Brett Leason se sont disputés la rondelle en deuxième période.

Shen a été puni avec six secondes à écouler au match, les arbitres jugeant qu’il a retardé le match en voulant protéger la rondelle, après une mise au jeu. Jouant à quatre contre six attaquants, la Russie a résisté.

Grigori Denisenko a également déjoué Michael DiPietro, qui a fait 17 arrêts. Pyotr Kochetkov a stoppé 21 tirs.

Cody Glass a donné les devants 1-0 au Canada à 2:20 au premier tiers. Choix de premier tour des Golden Knights, en 2017, le Manitobain de 19 ans a marqué à l’aide d’un tir vif, à la suite d’un revirement causé par Owen Tippett.

«Ce fut un très bon match, c’est certain, mais je pense que nous devons trouver une façon d’éliminer de nos matchs les baisses de régime», analysé Tippett.

«Je ne crois pas que nous ayons joué un match de 60 minutes. Donc, si nous pouvons trouver le moyen de corriger ces baisses de régime, nous devrions être corrects.»

La défaite a été difficile pour le capitaine Maxime Comtois.

La Russie a nivelé le score 3:01 plus tard avec Morgan Frost au cachot, pour une mise en échec par-derrière.

Denisenko, un espoir des Panthers, a créé l’impasse avec un tir sur réception, à partir du cercle droit. Un des complices a été Vitali Kravtsov - le meilleur pointeur des siens dans le tournoi, avec deux buts et trois mentions d’aide.

Frost, un espoir des Flyers, est le meilleur pointeur du tournoi avec quatre buts et trois passes, à égalité avec l’espoir du Canadien de Montréal Ryan Poehling, de l’équipe des États-Unis.

«Je pense que nous avons joué une meilleure deuxième (période) et une meilleure troisième, a affirmé Maxime Comtois. Il y avait plus d’urgence dans nos actions. C’est une défaite difficile, mais nous devons tourner la page.»