Taylor Ruck, Margaret MacNeil, Penny Oleksiak et Kayla Sanchez ont remporté le bronze lors de la finale du relais 4 X 100 m nage libre.

Le bronze pour le relais féminin canadien aux Mondiaux de natation

GWANGJU, Corée du Sud — L’équipe féminine canadienne du relais 4 X 100 m nage libre a fini au troisième rang de la finale des Championnats du monde de natation, dimanche. Le quatuor formé de Taylor Ruck, Kayla Sanchez, Margaret MacNeil et Penny Oleksiak a été devancé par l’équipe Autralienne (or) et les Américaines (argent).

L’Australienne Ariarne Titmus a pris l’avantage au dernier tour pour vaincre Katie Ledecky au 400 m nage libre, privant la star américaine d’un quatrième titre consécutif dans cette épreuve.

Titmus a mené lors des 200 premiers mètres — affichant un rythme de record du monde au premier tour — avant que Ledecky ne la devance, à 250 mètres de la fin.

L’Américaine menait encore au dernier virage, mais Titmus l’a rattrapée à mi-parcours de la dernière longueur, avant de s’imposer par 1,21 seconde.

« Je ne doutais pas de moi, mais ça me semble quand même un peu surréaliste en ce moment », a dit la gagnante de 18 ans.

Titmus a signé un chrono de 3:58,76. Ledecky a terminé deuxième en 3:59,97, et l’Américaine Leah Smith a obtenu le bronze en 4:01,29.

« Ça fait mal un peu, a reconnu Ledecky, qui était invaincue depuis 2013, en compétition internationale de renom. Je ne suis pas habituée à ça. »

La course masculine du relais 4 X 100 m nage libre a été l’affaire des Américains dont Nathan Adrian, sept mois après qu’on lui ait diagnostiqué un cancer des testicules.

Au 400 m masculin, le Chinois Sun Yang a mérité son quatrième titre consécutif, battant l’Australien Mack Horton.

Sun a fait une remontée à partir de la cinquième place, puis il a aisément maintenu Horton à distance lors du dernier tour.

Sun a inscrit un temps de 3:42,44, et Horton de 2:43,17. Gabriele Detti, de l’Italie, a obtenu le bronze en 3:43,23.

Sun a aussi régné dans cette discipline en 2013, 2015 et 2017.

Au 100 m brasse, l’Anglais Adam Peaty est devenu le premier homme à éclipser les 57 secondes.

Il a remporté sa demi-finale en 56,88, améliorant son ancien record du monde de 57,10 établi en août dernier à Glasgow, en Écosse. La finale est lundi soir.

Peaty a remporté le 100 m aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016. The Associated Press.