Si les Cantonniers surprennent certains observateurs avec leur première position au classement général, les mêmes experts soulignent que le Blizzard n’est pas à sa place au neuvième rang avec seulement six victoires en 13 parties.

Le Blizzard s’amène pour un match revanche

Le Blizzard du Séminaire St-François ne connaît pas le début de saison espéré dans la Ligue midget AAA du Québec. Quoi de mieux alors pour cette équipe de trouver sa vitesse de croisière en venant chercher une victoire à Magog contre les Cantonniers dans l’une des deux parties à l’affiche mercredi soir dans le circuit Lévesque.

Si les Magogois surprennent pour certains observateurs avec leur première position au classement général, les mêmes experts soulignent que le Blizzard n’est pas à sa place au neuvième rang avec seulement six victoires en 13 parties.

Pas moins de 17 points séparent les deux équipes au classement, mais cet écart ne se traduisait pas sur la glace le 19 octobre dernier lorsque les adolescents de Félix Potvin avaient soutiré une victoire de 2-1 en tirs de barrage au Blizzard devant leurs partisans.

« C’est une équipe talentueuse qui ne peut qu’aller de l’avant. Elle aligne d’habiles marqueurs. Ils ne sont jamais déclassés. C’est aussi une équipe lourde. Elle arrivera à Magog avec la ferme intention de venger son échec subi contre nous. On avait provoqué l’égalité tard en troisième période. Je m’attends à un autre match serré », prétend Félix Potvin.

Surprise

Le mentor des Cantonniers n’est pas du genre à trop se préoccuper de son adversaire. Il s’attarde d’abord et avant tout sur la façon de jouer des siens et leurs progrès dans différentes facettes du jeu. Potvin avoue qu’il ne s’attendait pas à une fiche aussi reluisante en ce début de saison.

« Écoutez, on a subi une seule défaite en temps réglementaire en 14 parties. Il faut donner du crédit aux joueurs. Nous sommes exigeants envers eux même dans la victoire. Nous ne voulons pas qu’ils tombent dans la facilité. Les vétérans donnent le ton et les recrues embarquent dans le train. »

Durant sa longue carrière dans la Ligue nationale, Potvin a été en mesure de constater l’influence des vétérans sur la glace et dans le vestiaire. « Ils peuvent faire une différence énorme. Surtout quand ils sont des champions. Ils savent ce que ça prend pour gagner. Quand tu l’as été une fois, tu veux le rester. Nos joueurs de deuxième année à Magog le démontrent sans équivoque », a mentionné le mentor des Cantos.

Ce dernier a aussi vanté ses recrues. « Ce n’est jamais facile quand tu débarques dans une nouvelle ville, une nouvelle école. Il y a les entraînements qui sont plus nombreux et plus intenses, les parties plus longues. L’adaptation n’a pas été trop longue pour eux. Ils ont l’air de s’amuser avec les vétérans. L’esprit d’équipe est bon », fait valoir Potvin.

Mentionnons que ce dernier devra se passer pour un deuxième match d’affilée de son capitaine et défenseur Félix Paquet, rappelé par les Foreurs de Val d’Or pour quelques rencontres.