Les Castors d'Acton Vale n'ont donné aucune chance au Big Bill de Coaticook, dimanche, marquant neuf points, en route vers un gain de 9-2 et le titre de champions de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Le Big Bill échappe le championnat

Un stade plein à craquer, des partisans survoltés et une météo parfaite : tous les éléments étaient réunis, dimanche après-midi, pour un septième match endiablé entre le Big Bill de Coaticook et les Castors d'Acton Vale. Ce sont les Castors qui l'ont emporté, devant leurs partisans par la marque de 9 à 2. Les Bleus ont ainsi remporté leur premier titre depuis 2011.
Le Big Bill n'a jamais été dans le coup. Le lanceur étoile des locaux, Steve Green, était dans une forme incroyable. Le numéro 33 des Bleus n'a pas accordé de coup sûr avant la cinquième manche. « Avant le match, je me suis demandé si j'allais jouer. J'avais mal au bras. Par contre, quand je suis arrivé au monticule, j'ai ressenti l'adrénaline monter et j'ai pu jouer les sept manches du match », a-t-il avoué.
Le match en bref
Les deux premières manches se sont jouées assez rapidement. Les deux équipes ont présenté une défensive hermétique, ne laissant pas de chance de marquer.
Les Castors ont démontré leur force de frappe en troisième manche. Après une belle frappe de Thibodeau, Martin Bérubé a cafouillé, ce qui a permis aux Castors d'inscrire leur premier point. Le Big Bill a semblé déconcentré par la suite, jonglant constamment avec la balle. Le Big Bill a terminé la troisième manche en manquant un double jeu, laissant deux joueurs adverses croiser le monticule. Les Bleus ont claqué deux circuits à la manche suivante, portant la marque à 6 à 0.
Les hommes de Jonathan Breton ont vu une lueur d'espoir en cinquième manche. Jean-François Delisle a cogné un circuit de deux points - bon pour le premier coup sûr du Big Bill. Les Castors ont brisé le rêve des Coaticookois, comptant trois autres points en cinquième et sixième manche.
Le Big Bill n'a pas à rougir de sa route en séries éliminatoires. En effet, les Coaticookois, qui ont terminé au huitième rang en saison régulière, ont pu jouer le septième match de la finale dans la Ligue de baseball majeur du Québec. L'entraîneur-chef des Rouges, Jonathan Breton, en est fier.
« C'est une fierté pour les joueurs de s'être rendu là, confirme-t-il. Ça a été difficile durant la saison. Les lanceurs ont fait un très beau travail durant toutes les séries. Tout le monde a joué son rôle. Je suis fier de ma gang. On va rajouter ce qui nous manque au repêchage, comme un autre lanceur partant », conclut-il.