La confiance règne dans les rangs du Big Bill de Coaticook à la suite de la belle fin de saison qu’a connu l’équipe en 2017.

Le Big Bill « vise le championnat »

Le Big Bill de Coaticook est passé à une seule victoire de mettre la main sur le championnat des séries éliminatoires du circuit de Baseball Majeur du Québec l’an dernier, après avoir connu une saison régulière en dents de scie. Les attentes sont donc élevées en cette nouvelle saison qui débute samedi à Acton Vale, contre l’équipe qui les a éliminés l’automne dernier.

La direction du club ne s’est pas contentée des performances étonnantes en série d’après saisons, procédant à l’acquisition de joueurs clés depuis l’automne. « On est une des équipes qui s’est améliorée le plus, on vise le championnat », annonce d’emblée l’entraineur-chef Jonathan Breton.

En plus de pouvoir compter sur la presque totalité des effectifs présents la saison dernière à l’exception de Rudy Vandervalk, le Big Bill a mis la main sur un nombre impressionnant de joueurs d’impacts. « On est allé chercher Kevin Bergeron de Shawinigan, un joueur très polyvalent. Côté lanceur, Christopher Sauvé a été scratché par les Capitales, il va s’ajouter à notre rotation avec Tristan Legault. On amène aussi Maxime Beaudoin, un des joueurs les plus rapides du circuit. Ça va être très intéressant à voir », poursuit-il.

Bon vestiaire
Une belle chimie s’est formée au sein de l’équipe à la suite des nombreux défis que les joueurs ont relevés ensemble la saison dernière. C’est une force qui va aider l’équipe cette année, estime l’entraineur.

« Notre vétéran Vincent Guay, qui en est à sa 24e saison dans la ligue, a dit que c’est la plus belle chambre qu’il a eue de sa carrière. Sérieusement, les gars se respectent tous, il n’y a pas de clans dans le vestiaire, ils restent après les matchs et ils couchent à Sherbrooke. C’est vraiment magique ce qu’on a bâti ici. »

Reste à voir si les joueurs accueilleront chaleureusement un ancien rival, le Sherbrookois Justin Fortin, qui s’est ajouté à la formation par voie d’échange. « Justin avait besoin d’un changement d’air. Les gars le connaissent bien, ils savent que c’est un gars intense qui n’est pas agréable à affronter. Je le connais bien, puisque je l’ai coaché dans le junior, et je crois qu’il va se mélanger aux autres rapidement », ajoute-t-il.

La saison s’amorce samedi après-midi à 13 h 30 au Stade Léo-Asselin d’Acton Vale, là où l’équipe a été éliminée lors du fatidique match sept des finales de la dernière saison. « C’est sûr que ça commencerait bien la saison avec une belle petite revanche », confie l’entraineur. Le Big Bill sera en action au Stade Julien-Morin dès dimanche à 19 h. Pour l’occasion ils recevront la visite des Pirates de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le Rocket South Shore offre une performance encourageante

Le Rocket South Shore de Coaticook s’est incliné par la marque de 5-1 face aux Ducs de Longueuil, jeudi soir, au parc Paul Pratt. C’est une performance encourageante, qui contraste avec le pointage cumulatif du programme double de la fin de semaine passée de 36-7.

L’attaque de la formation coaticookoise a été limitée à une récolte d’un point sur trois coups sûrs par le partant des Ducs, Christian Rebts. La relève a fait le travail par la suite, n’accordant qu’un seul coup d’un but additionnel. Les lanceurs du Rocket ont été moins chanceux puisque cinq erreurs ont été commises par leur défensive. Ils n’ont mérité à leurs fiches que trois des cinq points alloués par l’équipe.

« On a joué une bonne partie dans l’ensemble. Notre performance s’est vraiment élevée d’un cran par rapport à celle de la semaine passée. Nos deux lanceurs nous ont donné une bonne partie aujourd’hui. Ce sont les erreurs, une fois de plus, qui nous ont coulés, mais je suis encouragé par l’amélioration », explique l’entraineur-chef Mike Goyette après la rencontre.

Anthony Quirion, qui évolue pour les Ducs de Longueuil en LBJEQ, a eu une bonne soirée au bâton, marquant deux points en deux présences.

Transaction

Le Rocket South Shore a été actif sur le marché des transactions cette semaine. Le directeur général Éric Poulin a envoyé le lanceur Alexis Lavergne au Hull-Volant de Gatineau et Maxime Adam aux Alouettes de Charlesbourg. En retour, le DG a mis la main sur deux choix de premières rondes en vue du repêchage de l’année prochaine, qui seront utilisés pour bâtir l’avenir de l’équipe ou pour effectuer d’autres transactions.