Le 4e trio des Voltigeurs a la peau des Tigres

Dylan Montcalm, Cameron Askew et Matthew Donnelly ont combiné leurs efforts pour huit points, samedi après-midi, afin de permettre aux Voltigeurs de Drummondville de remporter un gain décisif de 7-2 face aux Tigres de Victoriaville et prendre ainsi le 6e rang au classement général de la LHJMQ.
« Notre quatrième trio a joué tout un match. Ça nous aide beaucoup lorsqu'il produit comme ça, ça vient appuyer le travail des autres trios, a indiqué l'entraîneur-chef des Drummondvillois, Martin Raymond. Cameron Askew a notamment été très bon, on sait qu'il a des habiletés, mais il a moins de temps de glace à cause de notre profondeur à l'attaque ».
Après une période chaudement disputée, les visiteurs ont profité de l'indiscipline des Tigres pour marquer trois fois sur l'attaque à cinq. Ils ont ajouté deux autres buts au cours du deuxième engagement afin de mettre le match hors de portée de leurs adversaires.
« Nous avons eu droit à un match très serré en première, puis nous avons fait preuve d'opportunisme en deuxième. Nous avons permis une échappée que Louis-Philip Guindon a arrêtée, puis nous avons capitalisé à l'autre bout », a raconté l'instructeur.
Devant le filet, le gardien des Félins, Brandon Whitney a connu sa part de ratée, accordant six buts sur seulement 23 lancers avant de céder sa place à François Tremblay. Louis-Philip Guindon n'a été que peu sollicité, recevant un total de 19 lancers. Il faut dire que les Tigres ont dû se débrouiller avec un homme en moins à dix reprises.
Le retour de la rivalité de la 122
Tigres et Voltigeurs se sont affrontés à deux reprises au cours de la dernière semaine et ils croiseront de nouveau le fer lors de la première ronde des séries éliminatoires. Ce nombre d'affrontements en un aussi court laps de temps devrait avoir de quoi faire revivre la vieille rivalité existant entre les deux formations du Centre-du-Québec.
Déjà au cours des derniers matchs, on pouvait sentir la tension qui existait. Les mises en échec ont été nombreuses et percutantes, tout comme les escarmouches après les coups de sifflet.
C'est la première fois depuis 2001 que les chemins de ces deux équipes se croisent au printemps. Lors du dernier rendez-vous, les Tigres l'avaient emporté. Ils feront maintenant figure de négligés, ayant pris le 11e rang au classement.