Nicolas Latulippe revient de loin, lui qui avait été retranché des Tigres au début de la saison.

Latulippe devient assistant après avoir été retranché

Non seulement Nicolas Latulippe terminera sa carrière junior à Victoriaville, il le fera à titre de principal assistant au capitaine des Tigres, Tristan Pomerleau.
Le revirement de situation est majeur pour le vétéran qui s'était pourtant vu montrer le chemin de la sortie au terme du dernier camp d'entraînement. Aux prises avec un surplus de joueurs de 20 ans, le directeur général, Kévin Cloutier, lui avait préféré Pomerleau, Mathieu Ayotte et Alexandre Goulet.
« Ça a été un obstacle, résume le défenseur. Je me suis rendu à Princeville afin de donner le meilleur de moi-même, je n'ai pas baissé les bras, j'ai gardé la tête haute en continuant d'espérer que les choses changent, que j'avais jusqu'aux Fêtes. J'ai fait confiance à la vie ».
Il a attendu le téléphone et le téléphone a sonné. Aux prises avec de nombreuses blessures, les Tigres ont fait appel à Latulippe au cours du mois de novembre afin de colmater une immense brèche à la ligne bleue. Le joueur originaire de Saint-Lazare s'est présenté à Victoriaville avec enthousiasme et la sincère intention de démontrer à l'organisation qu'elle avait fait fausse route.
Dès son arrivée, il s'est démarqué par son jeu défensif, mais surtout par sa présence dans le vestiaire, obtenant à maintes reprises les éloges de son entraîneur Louis Robitaille. « Nicolas s'impose par son leadership, il est le grand frère dans la chambre », a-t-il dit.
À la période des transactions des Fêtes, les Félins ont envoyé Ayotte à Québec en retour d'un lointain choix au repêchage. Malgré ce mouvement annonciateur de bonnes nouvelles pour lui, Latulippe a refusé de se faire des idées avant que l'alignement soit confirmé.
Un «bon groupe de leaders»
Latulippe devient le seul assistant-capitaine permanent de la formation. Vincent Lanoue et James Phelan seront les autres assistants à la maison, alors que Chase Harwell et Félix Lauzon porteront le A lors des rencontres sur les patinoires adverses.
Lettre ou pas, le vétéran considère que les Tigres comptent sur un bon groupe de joueurs doté d'une attitude exceptionnelle, il estime que l'équipe a tout ce qu'il faut pour surprendre en séries éliminatoires.
« Il y a beaucoup de clubs qui surprennent rendus en séries éliminatoires et je crois que nous pouvons y arriver. Il faut tout le temps y croire pour que ça arrive et nous avons un bon groupe de leaders. Nous sommes une grande famille », ajoute-t-il.
Si ces acquisitions ont pu passer inaperçues, Nicolas Latulippe a salué les acquisitions d'Harwell et Austin Eastwood à la période des Fêtes. Leur rôle pourrait être plus grand qu'on le croit.
« Ces gars-là ont une éthique de travail impeccable, ils sont durs à affronter, ils donnent le goût d'aller à la guerre avec eux, ils rendent tout le monde meilleur », analyse-t-il.