Malgré une belle prestation du gardien Brendan Cregan, les Oiseaux ont dû s’avouer vaincus au compte de 3-0.

L’attaque du Phoenix muselée à Rimouski

Le Phoenix de Sherbrooke a été incapable de générer de l’offensive et de battre le gardien Jimmy Lemay, qui a blanchi les visiteurs samedi après-midi à Rimouski.

Malgré une belle prestation du gardien Brendan Cregan, les Oiseaux ont dû s’avouer vaincus au compte de 3-0. Cregan a subi une première défaite cette saison, mais a tout de même su bloquer 29 des 32 tirs de l’Océanic.

« On n’a pas bien joué, et ce, dans tous les aspects du jeu, a affirmé l’entraîneur Stéphane Julien. Non seulement on n’a pas attaqué, mais en plus on jouait mal défensivement. Une chance que Brendan était là. Ce n’était pas plaisant à regarder. »

Alexis Lafrenière a été le premier à faire bouger les cordages en première période à la suite d’un revirement. Wilson Forest a doublé l’avance des siens au deuxième tiers et Charle-Édouard D’Astous a ajouté un troisième et dernier but en milieu de troisième période.

Le Phoenix n’a tiré qu’à 18 reprises vers Lemay, et ce, même s’il a profité de cinq avantages numériques.

« C’est notre plus gros problème actuellement. Je crois que notre équipe n’a eu aucune chance de marquer avec l’avantage d’un homme. On manque de confiance et on aura la chance heureusement d’oublier ce match dès demain à Québec », a résumé Julien.

Les Sherbrookois complèteront effectivement leur voyage de deux jours dimanche en visitant les Remparts de Québec.