Daniel Audette (à gauche) nage dans l’incertitude et espère que le Canadien renouvelle son contrat dans les prochains mois. L’attaquant joue du bon hockey cette saison et semble trouver de l’inspiration dans cette quête.

L’année de la dernière chance pour Audette

SHERBROOKE — Lorsque Daniel Audette évoluait à Sherbrooke, bien des amateurs se questionnaient à savoir s’il pouvait atteindre un jour la Ligue nationale de hockey. Deux ans après avoir été repêché au Colisée de Québec par le Phœnix, Audette devenait le choix de 5e ronde du Canadien de Montréal en 2014. Le petit attaquant en est rendu aujourd’hui à sa troisième saison chez les professionnels et connaît ses meilleurs moments, espérant ainsi se rapprocher de son rêve ultime.

Ses 25 points en 38 parties dans la Ligue américaine le placent au 4e rang des meilleurs pointeurs du Rocket de Laval. Avec six buts et neuf passes lors des 12 derniers matchs, Daniel Audette est d’ailleurs le meilleur joueur de son équipe depuis les Fêtes.

De quoi lui donner un peu plus d’arguments pour convaincre la direction de lui accorder un nouveau contrat, puisque sa première entente de trois ans sera échue à la fin de la saison.

Audette nage ainsi dans l’incertitude et devra probablement attendre à cet été avant de connaître son sort.

« On ne sait jamais ce qui peut arriver. Du côté de l’équipe, différentes choses peuvent se passer. Je dois simplement me concentrer sur mon jeu et ma saison actuelle. Les séries approchent et on a du succès présentement. Par la suite, on verra. Mais j’aime jouer ici, au Québec. Je suis bien installé et ça va très bien dernièrement. Je me suis loué un condo, celui de Yannick Veilleux, qui est maintenant à Rochester, et je ne suis pas loin de chez moi. »

En effet, Daniel Audette semble avoir des ailes cette saison.

« J’ai appris beaucoup durant ma première saison à St. John’s avec les IceCaps et l’an dernier à Laval. Puis avec les récents changements derrière le banc, les entraîneurs ont de nouvelles demandes et j’ai su saisir ma chance. »

Il ne manque que cinq points à Daniel Audette pour égaler son sommet de 30 points obtenus en 75 rencontres à sa saison recrue. Tout indique que le changement de garde à Laval lui aura été bénéfique.

« Je joue en confiance cette saison. Je garde la rondelle plus longtemps et je la gère mieux. Joël Bouchard espère le meilleur de ses joueurs : il souhaite que tout le monde soit difficile à jouer contre. Mon but n’est pas seulement d’être bon offensivement : c’est aussi d’être responsable en défensive, de terminer mes mises en échec et d’être solide dans toutes les facettes du jeu », indique le numéro 24 du Rocket.

Ce dernier connaît bien ses forces et tentera de les mettre en valeur afin de poursuivre son chemin chez les pros.

« Je dois montrer toute ma vitesse et sortir mes mains. Je suis capable de contribuer en attaque. Je dois continuer ainsi pour garder ma place sur la première unité en avantage numérique et surtout pour aider l’équipe à gagner et arriver prête en séries. »

Contacté par La Tribune alors qu’il se préparait pour sa partie du lendemain à Lehigh Valley contre les Phantoms, Audette admet que l’atmosphère est plutôt agréable dans le vestiaire de la Place Bell.

« Avec l’arrivée de Karl Alzner, David Schlemko et Xavier Ouellet, le Rocket s’est amélioré. Alex Belzile connaît aussi toute une saison. On est encore plusieurs Québécois au sein de l’équipe. C’est certain que j’aimerais rester ici et avoir une autre chance avec l’organisation du Canadien. Pour y parvenir, je dois maintenir le rythme et jouer encore mieux », résume Daniel Audette.