Les golfeurs se réjouissaient d’apprendre l’ouverture des terrains de golf dès le 20 mai partout au Québec.
Les golfeurs se réjouissaient d’apprendre l’ouverture des terrains de golf dès le 20 mai partout au Québec.

La saison de golf est sauvée

Le téléphone ne dérougissait pas dans les boutiques des clubs de golf de l’Estrie. Les golfeurs de la région ont poussé un soupir de soulagement mercredi après-midi et n’ont pas perdu de temps pour se ruer sur le téléphone afin de réserver un départ.

« Dès 13 h 5, lorsque le mot golf a été prononcé lors du point de presse traditionnel du gouvernement, le téléphone s’est mis à sonner! » a lancé Yves Breton, directeur général du Club de golf Coaticook.

C’est un peu plus tard, à 15 h 30, que la ministre déléguée à l’Éducation Isabelle Charest a confirmé l’ouverture des parcours de golf en date du 20 mai pour tous les terrains du Québec. Le gouvernement a également annoncé la reprise de certaines autres activités sportives, de loisir et de plein air.

« On aurait aimé que ça se fasse avant, mais on comprenait que la sécurité des gens était plus importante. Ça doit faire 20 appels en quelques minutes que je prends. Ça n’arrête pas. On donne la priorité aux membres et ensuite, on prendra les réservations des visiteurs. Le terrain se trouve en excellente condition. On vient de sauver la saison! » a déclaré Mario Malette de la direction du Club de golf de Sherbrooke.

L’annonce a effectivement été chaudement applaudie par les acteurs de l’industrie du golf.

« Il n’y a pas si longtemps, je n’avais pas imaginé une ouverture le 20 mai. J’allais le croire quand j’allais le voir! On se disait entre nous que si la saison pouvait être lancée au milieu du mois de mai, ce serait excellent pour les affaires. Donc il s’agit d’une excellente nouvelle », ajoute Yves Breton.

« Ça va au-delà de nos espérances, admet pour sa part Guy Faucher, professionnel au Club de golf Milby. Récemment, je m’attendais à ce que la saison soit lancée le 25 mai, donc le 20 mai c’est très bien même si la pandémie a retardé le début de la saison d’environ un mois. J’ai su la nouvelle ce matin et j’ai pris connaissance des nouvelles règles et du protocole imposés. Il y aura des départs aux 10 minutes, on a aéré les verts en prévision de l’ouverture mercredi, on a acheté un outil qui permet de ne pas toucher à la tige du trou : on est prêts! »

Une discipline requise chez les golfeurs

La Table de concertation de l’industrie du golf a produit et remis un guide d’ouverture des parcours à la Direction de la santé publique au cours des dernières semaines. Ce plan a été accepté intégralement.

Les établissements devront respecter ces mesures mises en place et la discipline des golfeurs sera requise.

« La collaboration des golfeurs et golfeuses sera essentielle au respect des mesures qui seront mises en place. Il sera important de démontrer qu’ensemble, nous sommes une industrie collectivement et individuellement responsable », peut-on lire dans une communication envoyée par la Table de concertation de l’industrie du golf.

« Les golfeurs seront impatients de retrouver leurs amis de golf et de rejouer enfin. Mais il faudra faire attention et garder une distance de deux mètres. De notre côté, on rappellera les règles et on a déjà installé des stations de désinfectant à main. Les golfeurs devront quitter le terrain après leur partie et on n’acceptera pas plus d’une personne par voiturette motorisée. La liste est longue, mais les gens sont simplement contents de pouvoir reprendre la pratique du golf », résume Guy Faucher.

L’industrie du golf au Québec en chiffres

350 exploitants de parcours et établissements de golf

7,65 millions de rondes de golf jouées par année

Plus de 1 084 000 golfeurs

400 millions de revenus.

2,48 milliards de dollars au produit intérieur brut du Québec

52 000 emplois