Megan Brodeur

La recette du succès de Megan Brodeur

COATICOOK — Megan Brodeur n’est pas devenue la plus jeune pilote à remporter le championnat nord-américain de motoneige par hasard. Au contraire, son exploit relève d’une passion instillée en elle dès sa jeunesse par son père ainsi que de sa volonté à se dévouer entièrement à la poursuite de l’excellence.

Megan Brodeur, de Coaticook, est devenue championne du circuit le plus compétitif de motoneige au monde l’hiver dernier, à l’âge de 18 ans. La jeune femme a accédé à la plus haute marche du podium dans un temps record, un accomplissement permis par une vie de préparation en vue de ce moment précis. 

Elle est entrée en contact avec le monde des sports extrêmes à moteur à l’âge de huit ans seulement, recevant un des cadeaux les plus mémorables de sa vie de la part de ses parents.

« Ils m’avaient acheté une petite moto Yamaha au début de l’été quand j’avais huit ans. Je me promenais autour de la maison sur l’asphalte sans arrêt! J’ai eu une petite motoneige cette même année-là et j’ai passé l’hiver à faire des ronds autour de la maison », se rappelle-t-elle avec des étoiles dans les yeux. 

« Deux ans après, je faisais déjà des courses de drag en ville. Après quelques courses, j’ai dit à mon père que même si je mettais le gaz au fond, ça n’allait pas assez vite », poursuit Megan. 

« J’ai réussi à le convaincre et j’ai eu une motoneige plus puissante l’année d’après. C’est là que j’ai commencé à courser plus sérieusement et que j’ai réussi à prouver que les filles peuvent rouler en avant elles aussi, parfois. »

Un mode de vie

Afin de s’assurer que son talent naturel soit extrapolé au maximum, Megan ne laisse rien au hasard. Elle suit un programme d’entraînement très rigoureux en piste et en gymnase, en plus de vivre une vie saine.

« L’alimentation est une des bases, c’est comme l’essence qu’on met dans sa voiture. Je pratique sur la piste de deux à trois fois semaines avec la même intensité qu’aux courses et je vais faire mon programme d’entraînement au gym les autres journées, ça arrive rarement que je prenne une journée de congé », explique la jeune femme, disciplinée telle une athlète olympique. 

Son horaire est quotidiennement chargé à bloc, elle qui poursuit ses études au cégep en même temps qu’elle est pilote professionnelle aux États-Unis, ce qui signifie inévitablement qu’elle doit faire des sacrifices. 

« Je trouve que les sacrifices en valent totalement la peine. Je vois mes amies et je vais à des évènements moins souvent que si je vivais une vie normale. Ce n’est pas quelque chose qu’on peut vivre tous les jours, de faire des courses dans un environnement professionnel, c’est bon physiquement et mentalement pour moi », fait valoir Megan quant aux éléments positifs amenés par ses succès sur la piste et son style de vie.

« Ça me procure ce dont j’ai besoin, ça me suffit largement », résume-t-elle.

Une autre conquête en vue

Megan ne prévoit pas s’assoir sur ses lauriers de sitôt et compte bien défendre son titre le plus longtemps possible. En plus de cela, elle vise le championnat de motocross américain après avoir obtenu de bons résultats sur le circuit féminin canadien cet été. 

« J’aimerais défendre mon titre en motoneige le temps de mes études. Je ne sais pas si c’est trop ambitieux, mais j’espère devenir championne en motocross aussi, que ce soit sur le circuit canadien ou américain. Ça serait incroyable d’être championne des deux disciplines en même temps! » s’exclame-t-elle. 

La jeune pilote sait qu’elle ne pourra pas faire des courses toute sa vie. Elle se voit devenir travailleuse sociale ou architecte dans le futur et vivre une vie relativement normale, fondant une famille avec qui elle pourra partager sa passion.

« Mes priorités vont changer avec le temps », envisage la jeune athlète. « J’aimerais pouvoir transmettre ma passion à mes enfants, comme mon père l’a fait avec moi. Je ne les forcerai pas à s’y intéresser, mais ça me comblerait! »

Repères

- A commencé chez les professionnels à 14 ans

- Son père Patrick est son chef mécanicien

- Couronnée en motoneige, elle vise le championnat en motocross

- Étudie au Cégep de Sherbrooke