Solide depuis le début des séries, le portier des Estacades William Grimard a sauvé les meubles pour les siens au cours du premier match de finale de la Ligue midget AAA, notamment en deuxième période.

La première aux Cantonniers

La séquence victorieuse des Estacades de Trois-Rivières dans les séries de la Ligue midget AAA du Québec est maintenant chose du passé. Les Cantonniers de Magog ont brisé l’égalité avec deux buts dans les cinq dernières minutes de la troisième période en route vers une victoire de 4-2 devant 1179 spectateurs réunis à l’aréna de Magog mercredi soir. Les Cantonniers prennent donc les devants 1-0 dans cette finale quatre de sept.

La longue inactivité des Estacades qui avaient disputé leur dernière joute 10 jours plus tôt a pesé lourd lors des 40 premières minutes de jeu. Néanmoins, les visiteurs ont été les premiers à faire scintiller la lumière rouge lorsque Tommy Luneau a profité d’une bévue dans le territoire magogois pour surprendre Rémi Poirier d’un tir précis. Une avance de 1-0 après 20 minutes de jeu plus que satisfaisant considérant que les Estacades éprouvaient de la difficulté à se mettre en marche et à s’imposer.

Ça ne s’est guère amélioré à la période médiane pour les Trifluviens qui ont été complètement embouteillés dans leur zone. Vingt minutes au cours desquelles les Cantonniers ont marqué leurs deux premiers buts par l’entremise de Charles Beaudoin et Jérémy Rainville. Une période dominée 19-6 par les adolescents de Félix Potvin, qui étaient déchaînés. C’est sans compter les poteaux frappés par ceux-ci. Solide depuis le début des séries, le portier William Grimard a sauvé les meubles pour les siens dans cet engagement où on a vu l’entraîneur Frédéric Lavoie demander un temps d’arrêt pour sermonner ses patineurs au banc dans l’espoir de les secouer.

La fameuse troisième période

À maintes reprises depuis le début des séries, les Estacades ont fait de la troisième période celle où ils ont éclipsé leurs rivaux. Le scénario semblait vouloir se répéter lorsque le capitaine Vincent Sévigny a profité d’une attaque massive pour provoquer l’égalité. La rondelle a franchi lentement la ligne rouge après avoir échappé à Rémi Poirier.

Une punition imposée à Patrick Guay immédiatement après le but égalisateur de Sévigny est venue bien près de coûter un autre but aux Magogois, mais le prolifique Mavrick Bourque a raté complètement son tir alors qu’il n’avait qu’à pousser la rondelle dans une cage déserte.

Le pointage est demeuré 2-2 jusqu’au but décisif du joueur affilié Alexandre Doucet à 15 : 32 qui a profité d’une mêlée devant William Grimard pour le prendre en défaut. D’ailleurs, les champions du calendrier régulier ont marqué tous leurs buts de la même façon en sautant sur des rondelles libres qui traînaient aux pieds de Grimard.

Patrick Guay a complété lorsque Frédérick Lavoie a retiré son gardien en faveur d’un sixième attaquant. Cette fois, la magie n’a pas opéré pour les Estacades.

Inactivité

Frédéric Lavoie avait raison de redouter la longue inactivité des siens pour ce match numéro un de la finale. « Je m’attendais quand même qu’on leur donne une meilleure opposition, surtout dans les deux premières périodes. On commence à manquer de munitions à la ligne bleue avec des défenseurs blessés et malades. On avait tout de même une chance de gagner en troisième période. Mais il faudra afficher plus de caractère. »

Félix Potvin demeurait calme dans la victoire des siens. « Nos deux punitions en début de troisième période leur ont donné un second souffle, mais j’ai aimé la réaction des gars sur le banc. On a joué de la bonne manière et cela a fini par payer en fin de partie », a-t-il commenté.

La finale se poursuivra vendredi à l’aréna de Magog.

En vitesse

Quel bordel pour la distribution des buts des Cantonniers par les chevaliers du sifflet. Le sommaire indique des buts marqués par Isaac Belliveau (premier) et Zachary Cadorette (troisième), mais ce sont bel et bien Charles Beaudoin et Alexandre Doucet qui en ont été les auteurs. Pourrait-on voir à faire les corrections rapidement s’il vous plaît?

*****

Difficile à comprendre, parfois, le hockey. Les Cantonniers ont eu besoin de 28 lancers dans les 40 premières minutes de jeu pour enfiler deux buts. En troisième période, ils ont obtenu le même nombre de buts sur… trois tirs. Au total, les Cantonniers ont eu le meilleur 31-17 au chapitre des lancers.

*****

« J’avais un peu plus d’espace sur la glace ce soir (mercredi). Il faut continuer d’attaquer leur but et lancer. C’était important de briser rapidement leur séquence victorieuse. Mais ce n’est qu’une victoire », a rappelé Patrick Guay.

*****

Zachary Cadorette a disputé un autre gros match pour les gagnants. « On vient d’envoyer un message clair dans ce premier match, mais on reste les deux pieds sur terre. Le passé ne compte déjà plus et on pense en fonction du prochain match. Les Estacades forment un club fier. Plus on va avancer dans la série et plus ce sera difficile », prévient Cadorette.

*****

Marshall Lessard représentait un cas douteux pour les Cantonniers et il a été retiré de l’alignement avant la partie. Celui-ci espère revenir au jeu vendredi. Parlant de cette deuxième partie de la finale, vendredi à 19 h, la direction des Cantonniers est confiante de faire salle comble comme lors du 7e match de la demi-finale.