Le gardien slovaque a eu fort à faire devant les attaques répétées de la délégation finlandaise.

La nouvelle génération finlandaise fait jaser

La Finlande n'aura fait qu'une bouchée de la Slovaquie jeudi soir au Palais des sports : victoire de 8 à 1 à l'occasion de ce match préparatoire. Ce que l'on retiendra du passage des Finlandais à Sherbrooke : la prochaine génération de joueurs pourrait bien ressembler à celle de Teemu Selanne et Saku Koivu.
Olli Juolevi, le cinquième joueur repêché lors de la dernière séance de sélection de la LNH, en a mis plein la vue aux 1233 spectateurs présents jeudi soir au Palais des sports dans le cadre de la partie préparatoire entre la Finlande et la Slovaquie.
Ne tentez pas de connaître la clef du succès du développement du hockey en Finlande. Motus et bouche cousue dans le clan finlandais.
« C'est certain que nous avons nos secrets et que nous tentons de les garder pour nous le plus possible, admet le directeur général Kimmo Oikarinen. Tout part du hockey mineur et du développement des jeunes joueurs. Nous avons des entraîneurs qui travaillent à temps plein avec les équipes élites et les joueurs de 16 ans par exemple en profitent considérablement. »
Ce dernier admet que les Patrik Laine, Sebastian Aho, Jesse Puljujarvi prennent la relève des vétérans et seront rapidement appuyés par la prochaine vague de jeunes joueurs, tels que Olli Juolevi, repêché au cinquième rang au total par les Canucks de Vancouver lors de la dernière séance de repêchage, et Kristian Vesalainen, qui sera admissible au prochain repêchage de la LNH.
« Kristian Vesalainen a fait tout un travail en réalisant un tour du chapeau ce soir afin de nous aider à battre la Slovaquie, confie le DG. C'était d'ailleurs important pour nous de gagner cette partie par ce pointage élevé juste avant le début du tournoi, mais on aurait pu faire encore mieux. »
« Pour ce qui est de Juolevi, il est un leader sur la glace et dans le vestiaire, poursuit-il. Il est le capitaine de notre club et il a tout pour mener notre équipe vers la bonne voie. Il prend tout au sérieux et agit comme un professionnel en aidant les plus jeunes. Il aura un bel avenir chez les professionnels. »
Et comme les meilleurs espoirs de la Finlande sont constamment en contact avec les membres des équipes nationales durant leur saison avec leur propre club, un meilleur suivi peut être effectué.
« On communique très bien et on entoure nos espoirs d'une belle façon! » se limite à dire Kimmo Oikarinen.
Olli Juolevi sous les projecteurs
Le défenseur Olli Juolevi estime que la nouvelle mouture finlandaise aura de quoi impressionner prochainement.
« Nos plus jeunes joueurs de 17 ou 18 ans sont excellents. C'était la même chose l'année dernière avec Patrik Laine, Sebastian Aho, Jesse Puljujarvi et nous avons gagné les Mondiaux juniors. Nous sommes tellement bien entourés en Finlande et c'est une bonne chose de voir les jeunes joueurs progresser de cette façon. On joue beaucoup avec la rondelle et on pratique énormément nos habiletés physiques. On tente d'être sur la glace le plus souvent possible. »
Juolevi admet que la jeunesse finlandaise a pu compter sur d'excellents modèles.
« Mais on est encore loin de tous les exploits de Selanne et de Koivu! » lance le jeune hockeyeur de 18 ans.
Une belle expérience
La partie de jeudi soir est venue clore la semaine d'activités des Finlandais à Sherbrooke.
« Il y avait 1233 spectateurs au Palais, informe la directrice des opérations du Phoenix, qui a chapeauté l'organisation de cette partie pour Hockey Canada. Les Finlandais ont adoré leur expérience et les installations du Complexe Thibault GM ainsi que du Palais des sports. On en retire une certaine fierté d'accueillir ce type d'événement à Sherbrooke. Hockey Canada sait que ça va bien se passer quand l'événement a lieu ici. »