L’heure de vérité approche pour certains joueurs au camp des Cantonniers de Magog.

La lutte est vive chez les Cantonniers

Après tout près d’une dizaine de jours de camp d’entraînement et trois joutes préparatoires, de belles bagarres se dessinent chez les Cantonniers de Magog qui disputeront deux autres parties mardi et mercredi.

Mardi, sur le coup de 19 heures, les Cantonniers seront les hôtes du Rousseau Royal de Laval-Montréal. Mercredi, c’est au domicile des Vikings de St-Eustache que les Cantos feront une halte pour une deuxième partie en 24 heures.

Félix Potvin précise que l’heure de vérité approche pour certains joueurs. « Il y a véritablement de belles bagarres depuis le jour un du camp. Il y a des joueurs qui ne s’en laissent pas imposer et qui sont venus ici pour nous faire réfléchir quant à leur avenir. Ils mêlent les cartes. On ne sait jamais ce qui peut se produire pour eux, d’autant plus que nous ne savons pas combien de gars reviendront des camps du junior majeur cette semaine », a déclaré Potvin.

D’ailleurs, le mentor des Cantos a accueilli six joueurs au cours des dernières heures qui sont passés par des camps du circuit Courteau. Il s’agit des gardiens William Desmarais et David Provencher, du défenseur Kaylen Gauthier, le fils de Denis Gauthier ancien joueur de la LNH, et des attaquants Alexandre Viens, Zachary Barabé et Alexandre Doucet.

Barabé et Doucet ne sont pas méconnus dans l’entourage des Cantonniers pour avoir été rappelés à maintes reprises la saison dernière à titre de joueurs affiliés pour remplacer des blessés. Doucet avait même brillé dans les séries de fin de saison avec de solides performances.

Le gardien William Desmarais a aussi eu l’occasion de disputer un match complet la saison dernière avec le chandail des Cantonniers.

 « Nous devons voir où ils en sont rendus dans leur progression. Ils joueront tous cette semaine. Mon discours demeure le même. Un poste chez les Cantonniers se gagne au mérite et non pas parce que tu appartiens à une équipe du junior majeur », prévient Potvin.

Aux dernières nouvelles, les vétérans qui ont participé à la conquête de la Coupe Jimmy-Ferrari le printemps dernier n’ont pas encore renoncé à un poste dans la LHJMQ. Les Patrick Guay, William Villeneuve, Marshall Lessard, Charles Beaudoin, Olivier Adam, Karl Vaillancourt, Olivier Picard, Isaac Belliveau, Jacob Dion et Jérémy Lapointe n’ont pas encore leur billet pour Magog.

À ce sujet, Félix Potvin est réaliste et sait qu’il en verra plusieurs d’entre eux graduer dans la LHJMQ à 16 ans.