La gymnastique à l'honneur à Magog

La gymnastique sera à l'honneur jusqu'à dimanche au Centre sportif régional Memphrémagog à l'école secondaire la Ruche de Magog avec la présentation de la deuxième sélection du district 3 qui réunira quelque 500 gymnastes.
L'organisation de cette compétition a été confiée au club Dymagym de Magog qui s'est bâti une solide réputation depuis quelques années à ce chapitre. Le club local ne se contente pas seulement de bien faire les choses pour organiser cet événement et bien accueillir les athlètes. Dymagym sera aussi représenté par des gymnastes qui font très belle figure sur la scène provinciale. Samilie Gaudreau et Alexandra Leblanc sont deux de ses gymnastes qui montrent un beau parcours cette année. «On a des attentes assez élevées pour Samilie et Alexandra. Il ne s'agit pas de leur mettre de la pression. Elles sont conscientes de ce qu'elles peuvent accomplir», souligne Marjolaine Sévigny, entraîneure et coordonnatrice du club Dymagym.
Cette deuxième sélection du district 3 permettra aussi de mettre un point final à la liste des 72 gymnastes qui obtiendront leur billet pour les Championnats provinciaux de la discipline.
Après la première sélection, 12 des 20 gymnastes de Dymagym étaient en position pour y parvenir. «Il reste une autre étape en fin de semaine, d'enchaîner Marjolaine Sévigny. On a bon espoir de maintenir le cap et de se maintenir autour de 10 ou 12 gymnastes qui obtiendront leur qualification.»
«Nos gymnastes travaillent fort et ont du mérite. J'aimerais quand même souligner le travail des trois autres entraîneurs du groupe provincial, soit Maude Larose, Stéphanie Godhue et Gabriel Roy, qui encadrent les jeunes de manière à maximiser leur plein potentiel.»
Petit club
Marjolaine Sévigny en est à sa quatrième saison avec Dymagym. Cette année, la tâche de coordonnatrice s'est ajoutée à celle d'entraîneure. «Ça représente un beau défi, mais j'ai encore beaucoup à apprendre. Je crois même que je m'apprête à vivre des expériences qui me feront grandir comme intervenante auprès des jeunes», croit-elle.
Avant son transfert à Magog avec Dymagym, Marjolaine Sévigny faisait partie de la famille du club Shergym de Sherbrooke. «Magog est un plus petit club. Il y a des avantages et des inconvénients à être un gros club comme Sherbrooke et je peux en dire autant pour un petit club. Ce que j'apprécie le plus avec Dymagym, c'est la proximité des gymnastes et des entraîneurs. Le lien est fort et tout le monde se connaît pas son prénom. Ça donne une très belle dynamique», fait valoir Marjolaine Sévigny.