Daniel Audette

La fin pour Daniel Audette avec le Phoenix?

Est-ce que Daniel Audette a disputé vendredi son dernier match avec le Phoenix de Sherbrooke? Tout indique que oui. Le petit attaquant a été assigné aux IceCaps de St. Johns dimanche par le Canadien de Montréal.
En ayant un contrat en poche avec le Canadien de Montréal, le petit numéro 28 du Phoenix espère ne pas revenir dans les Cantons-de-l'Est la saison prochaine.
En fait, il est assez rare de voir un joueur sous contrat effectuer un retour dans la LHJMQ à 20 ans. Surtout s'il est membre de l'organisation montréalaise, puisque le Canadien a montré dans le passé qu'il préfère normalement garder ses espoirs près de lui à cet âge.
« Tout dépend de comment ça va aller au prochain camp, explique celui qui a été sélectionné au cinquième tour par le CH en 2014. Mon but, c'est de rester en haut l'année prochaine, mais ça reste à voir encore. Je vais travailler fort pour y parvenir en me concentrant là-dessus cet été », a-t-il indiqué avant de recevoir l'appel des IceCaps.
« Daniel est sous contrat avec le Canadien de Montréal et on ne sait pas ce qui va se passer, résume le directeur général du Phoenix, Jocelyn Thibault. Il est un peu tôt pour présumer des choses. Indépendamment de ce qui arrive avec Daniel, il va y avoir un Phoenix différent la saison prochaine, ça c'est certain. »
Si Daniel Audette refuse de tenir pour acquis ses débuts avec le club-école du Tricolore, le principal intéressé parle tout de même comme un joueur qui n'a pas l'intention d'enfiler l'uniforme bleu et crème une fois de plus, allant jusqu'à effectuer un retour sur ses quatre dernières années avec le Phoenix.
Un gars différent
« J'ai appris beaucoup à Sherbrooke, affirme le tout premier membre de l'histoire des Oiseaux. La LHJMQ, ça change un gars. Juste le fait de partir de la maison à 16 ans, ça change tout. Durant les quatre dernières années, j'ai regardé les plus vieux travailler et je pense avoir progressé considérablement. Mes entraîneurs m'ont aussi beaucoup aidé tout comme l'organisation en général. »
En quatre ans, Audette n'aura jamais atteint la deuxième ronde des séries. Même cette année, alors que tous les espoirs étaient permis en début de campagne.
« Je ne sais pas si la pression a compliqué notre saison, mais on a connu un dur début d'année et on ne s'est pas replacés, répond Audette à propos du statut de favori accordé à son club lors des premiers jours du camp d'entraînement. Les nombreuses blessures n'ont certainement pas aidé. Je pense que tout le monde s'est bien repris en séries. Tous les gars sont évidemment tristes que ce soit déjà terminé cette année. On voulait vraiment gagner la cinquième partie pour revenir à Sherbrooke dimanche (hier), mais on n'a pas réussi même si on a tout donné. Au moins, il y a du positif pour l'an prochain.»