Les Magogois Patrick, Nicolas et Alexie Guay ont le hockey dans le sang.

La famille Guay à l’honneur

COMMENTAIRE / Je soupçonne les parents de Nicolas, Patrick et Alexie Guay de Magog d’avoir dormi d’un sommeil de plomb dans la nuit de dimanche à lundi. Je vous résume la journée de travail de leurs enfants au hockey dimanche.

Nicolas Guay, capitaine des Voltigeurs de Drummondville dans la LHJMQ, marque deux buts et fourni une aide en plus de récolter la première étoile de la partie dans une victoire de son équipe aux dépens des Huskies de Rouyn-Noranda.

Lire aussi: Guay et Veillette s’illustrent dans la victoire canadienne

À l’aréna de Magog pendant ce temps, Patrick, le cadet de la famille, ajoute ses 22e et 23e buts de la saison et mérite la seconde étoile dans un triomphe des Cantonniers de Magog sur les Élites de Jonquière dans la Ligue midget AAA du Québec.

Finalement, plusieurs milliers de kilomètres plus loin, Alexie, celle que Hockey Canada a dans sa mire pour percer éventuellement l’alignement de l’équipe olympique canadienne féminine, obtenait un but et deux passes pour aider l’équipe canadienne des moins de 18 ans à gagner la médaille de bronze au Championnat mondial de ce groupe d’âge disputé à Dmitrov, en Russie. Les canadiennes ont défait l’équipe de la Russie dans ce match de la médaille de bronze.

Fait inusité, dans les trois cas les équipes de Nicolas, Patrick et Alexie Guay ont signé des victoires de 5-1.

Quelle famille de hockeyeurs et, au risque de se répéter, quel avenir prometteur pour Nicolas (18 ans), Patrick (15 ans) et Alexie (16 ans)!

Dangereux en désavantage numérique

Est-ce que les Cantonniers de Magog sont devenus une plus sérieuse menace avec un joueur au cachot qu’en avantage numérique? N’y voyez pas une forme de dérision de ma part ou de désaveu envers le jeu de puissance des Cantonniers. Reste que depuis le début de l’année 2018, soit en trois parties, l’attaque massive des Cantos a produit un maigre but, contre quatre en désavantage numérique. Depuis le début de la campagne, les troupiers de Félix Potvin ont maintenant enfilé 11 buts à court d’un homme. Faut le faire! Aucune équipe ne les approche.

Charles Beaudoin domine avec trois buts dans ces circonstances. Simon Pinard en a deux à sa fiche. Les autres appartiennent à Gabriel Fontaine, William Villeneuve, Marshall Lessard, Jérémy Rainville, Patrick Guay et Max-Antoine Melançon.

Soit dit en passant, si le trophée du plus beau retour de la saison existait dans la Ligue midget AAA du Québec, il faudrait le décerner à Simon Pinard. Quel joueur transformé!

Fake news

Je me suis royalement planté en écrivant dans l’édition de samedi que les Cantonniers n’avaient pas de capitaine! Vrai que la formation magogoise a amorcé la saison avec quatre adjoints, mais un mois après le début du calendrier régulier, Félix Potvin avait fait de Jérémy Rainville son capitaine. En plus, ce n’est pas comme si le patineur de Bringham était discret au chapitre des statistiques avec ses 36 points récoltés en 33 parties. Prenez ça comme un fake news!

Entre vous et moi, lorsqu’un entraîneur me soulignera que ses joueurs ont manqué de concentration durant un match, je saurai de quoi il parle.