Nathan Légaré (29) a mené l’attaque du Drakkar en déjouant Brendan Cregan trois fois.

La défensive cède à Baie-Comeau

Le Phœnix tentait de contenir l’une des meilleures attaques de la LHJMQ mardi à Baie-Comeau, mais les Sherbrookois ont laissé les meilleurs joueurs adverses manœuvrer à leur guise. Résultat : trois buts de Nathan Légaré, trois mentions d’aide pour Samuel L’Italien et un but une passe pour l’ancien Phœnix Yaroslav Alexeyev, qui a largement contribué à la victoire de 4 à 3 du Drakkar.

La défensive a cédé lors de ce cinquième match de la saison. Du moins, l’entraîneur Stéphane Julien aurait espéré voir sa troupe être plus responsable dans cet aspect du jeu.

« C’était un bon match durant lequel les deux équipes ont exploité leur rapidité. On a eu plusieurs chances de marquer, mais leur avantage numérique a fait la différence. On a été punis deux fois et le Drakkar en a profité chaque fois. De notre côté, on a eu nos chances, mais l’adversaire s’est montré plus opportuniste durant les moments clefs du match », raconte Stéphane Julien.

Une punition de Jacob Arsenault a ouvert la porte aux locaux en fin de match, ce qui a permis à Légaré de compléter son tour du chapeau. Mais le joueur de Cookshire-Eaton Sacha Roy s’est montré indiscipliné à son tour, ce qui a donné l’occasion à l’ancien Drakkar Édouard St-Laurent de ramener son équipe dans la partie.

« Je ne peux pas dire que les punitions ont changé le résultat du match parce que les deux équipes auraient vraiment pu être punies davantage, mais les arbitres ont décidé de ne pas appeler toutes les punitions », estime Julien.

« On a trouvé une façon de gagner ce match, admet le pilote du Drakkar, le Sherbrookois Martin Bernard. En fait, c’est Légaré qui a trouvé le moyen de nous donner les deux points. Je ne suis pas très satisfait de notre partie en vérité. C’était notre moins belle performance de la saison. C’était assez brouillon par moment. Défensivement, ce fut difficile, ce qui explique le nombre de lancers accordés. Mais heureusement, notre avantage numérique a été efficace et c’est ce qui a permis à notre club d’ajouter une victoire à notre fiche (5-0-0-1). »

Samuel Poulin ne dérougit pas

Après avoir accepté une violente mise en échec dans le centre de la patinoire, gracieuseté de Samuel Poulin, Yaroslav Alexeyev est venu hanter son équipe en marquant le premier but du match au premier vingt.

Nathan Légaré l’a imité au deuxième tiers et Samuel Poulin a pris les choses en main en marquant deux buts.

« J’ai peut-être marqué deux buts, mais ce n’était pas mon meilleur match, confie Poulin. On tenait à la victoire. Ce n’est jamais facile de gagner sur la route lors d’un long voyage et on croyait pouvoir obtenir les deux points. Le Drakkar a été simplement meilleur que nous ce soir. »

Légaré a joué au héros en donnant la victoire aux siens et St-Laurent a pu donner la réplique, mais ce ne fut pas suffisant.

« On a attaqué jusqu’à la fin, mais il faut trouver une façon de la mettre dedans, avance St-Laurent, impliqué dans la transaction d’Alexeyev. Défensivement, il y avait quelques lacunes. On doit corriger ça dès mercredi lors de notre match contre les Saguenéens à Chicoutimi. »

« Je suis content de battre mon ancienne équipe même si c’était difficile de jouer contre le Phœnix. J’ai encore Sherbrooke dans mon cœur après avoir habité là deux ans », souligne pour sa part Alexeyev.

« Yaro a donné le ton au match en montrant du caractère », ajoute Martin Bernard.

Brendan Cregan a bien fait dans la défaite en bloquant 30 des 34 tirs reçus. Kyle Jessiman a aussi été brillant avec 35 arrêts.

En vitesse

Yaroslav Alexeyev file le parfait bonheur à Baie-Comeau, avec son bon ami Ivan Chekhovich: «J’ai joué environ dix ans avec lui en Russie. J’étais très content de le retrouver. Je suis toujours avec lui. À Baie-Comeau, on trouve le moyen de sortir parfois au restaurant, mais je suis souvent à l’aréna et avec ma famille de pension ou bien avec Ivan», souligne le petit attaquant russe.

***

Blessé à une jambe, Patrick Guay a tout de même disputé la partie de mardi, mais semblait visiblement ennuyé par cette blessure.

***

Samuel Poulin obtient la cote «A» sur le relevé préliminaire de la Centrale de recrutement pour le prochain repêchage de la LNH. Maxim Cajkovic et Raphaël Lavoie sont les deux autres joueurs de la LHJMQ classés parmi les douze hockeyeurs ayant obtenu la cote «A» chez les joueurs nord-américains, ce qui signifie qu’ils sont considérés comme étant des futurs choix de première ronde.

***

Lors d’un concours organisé par la LHJMQ, l’entraîneur Stéphane Julien a reçu un vote de confiance de la part des amateurs des quatre coins de la ligue, qui le voient comme le pilote ayant les meilleures capacités de diriger la province, tout cela en lien avec les élections provinciales de lundi. Félix Robert a pour sa part reçu le même honneur dans la LHJMQ, mais chez les joueurs.