La Corporation football Triolet va administrer et gérer le volet football des programmes sport-études et interscolaire de l’institution.

La Corporation football Triolet voit le jour

Le programme de football des Harfangs de l’école secondaire Du Triolet bénéficiera d’un coup de pouce fort attendu, pour les saisons à venir. Une corporation football a vu le jour récemment, avec pour mission de mobiliser les parents des joueurs, mais aussi de bonifier l’encadrement sportif chez les Harfangs.

Cette ONBL (organisation à but non lucratif) appelée Corporation football Triolet va administrer et gérer le volet football des programmes sport-études et interscolaire de l’institution.

Elle sera présidée par Danick Potvin, qui fut jusqu’à tout récemment président des Bulldogs de Sherbrooke. Le directeur adjoint au 2e cycle sport-études à l’école Du Triolet, Jean-Benoît Jubinville, de même que le directeur du programme sport-études football Mathieu Lefaivre, Stephen Cabana, copropriétaire du Complexe Thibault GM, ainsi que Patrick Lacroix et Normand Sansfaçon, deux parents bénévoles, seront aussi directement impliqués.

« Le but, c’est d’offrir un encadrement administratif à notre entraîneur-cadre en football (Mathieu Lefaivre) pour qui la tâche était devenue trop administrative. Avec le volet sport-études, qui dure trois heures par jour, plus le volet interscolaire, il se retrouvait à gérer beaucoup de questions administratives et il avait moins de temps pour enseigner le football et contribuer à son rayonnement. On veut par exemple lui enlever la pression de faire la facturation », a imagé Jean-Benoît Jubinville.

Entre 75 et 80 jeunes élèves font partie du programme sport-études en football au Triolet.

Les Harfangs sont entre autres présents dans la catégorie juvénile division 1, la plus forte au Québec pour les élèves du secondaire.

« Dans les autres programmes sport-études, il y a toujours un partenaire sportif qui s’occupe du volet administratif, et les entraîneurs-cadre de ces disciplines ne font pas d’administratif. Soccer Estrie s’occupe du soccer, l’Envolley s’occupe du volleyball. Avec davantage de temps, Mathieu pourrait faire de la représentation auprès des jeunes du primaire, par exemple. On est la seule école qui fait encore du football à 12, à Sherbrooke. »

« On voulait aussi assurer une pérennité au programme afin que les connaissances puissent se transmettre s’il y a des changements au sein du personnel. Si on perd Mathieu, c’est lui le seul qui sait tout », a poursuivi M. Jubinville.

Le Triolet veut se donner les moyens de suivre ce que les autres programmes présents en catégorie juvénile division 1 sont capables d’accomplir.

« C’est mon souhait depuis longtemps. La fenêtre d’opportunité, c’est que l’école a accepté et appuie le projet. Notre programme grossit et on veut atteindre les plus hauts niveaux. Il faut s’inspirer de ce qui se fait ailleurs un peu pour aider les entraîneurs le plus possible, leur donner de meilleures conditions et avoir éventuellement des gars à temps plein. C’est la coche qui nous manque par rapport aux gros programmes », a dit Mathieu Lefaivre.

Les Harfangs ont gradué en division 1 du football juvénile en 2013. Ils ont atteint le carré d’as lors des deux dernières années.

« On veut faire aussi comprendre aux parents l’importance de leur implication dans tout ce processus. Ils doivent savoir ce qui se passe et doivent s’impliquer. La corporation veut les mobiliser dans le développement de leurs jeunes et leur montrer que la réalité du bénévolat, dans ce milieu, c’est une nécessité », a dit Danick Potvin.

Les Harfangs catégorie juvénile amorcent leur saison le 1er septembre à 13 h, face au Collège Notre-Dame. L’ouverture locale est prévue pour le vendredi 7 septembre à 19 h pour la visite du Séminaire Saint-François.