La Caverne du smoked meat tentera de faire oublier son revers lors de la finale de 2013 en gagnant le titre de la division locale cette année. Les Sherbrookois trônent présentement au premier rang.

La Caverne du smoked meat veut se venger

Une belle chance s'offre à l'équipe de la Caverne du smoked meat : celle de prendre sa revanche. L'an dernier, les Sherbrookois ont dû se contenter du titre de finalistes de la classe locale. Cette fois, ils visent les grands honneurs. Rien de moins.
Les membres de la Caverne du smoked meat ont d'ailleurs bien entamé leur tournoi. Après quatre rencontres en phase préliminaire, ils n'ont goûté qu'une seule fois à la défaite.
Ce soir, ils participeront à la demi-finale. Dans le cas d'une victoire, ils passeront directement en finale. Sinon, ils devront obtenir une autre victoire pour participer au match ultime.
L'équipe de Dany Martel a bien failli mettre un terme à sa séquence parfaite dès sa première partie de mardi  soir face au club de Charles Pelletier, Huppé Réfrigération.
Avec un recul de deux points en milieu de septième et dernière manche, Shawn Proulx s'est présenté au bâton en tant que premier frappeur. Il a immédiatement envoyé la balle jusqu'à la clôture pour un coup de circuit intérieur afin de réduire l'écart à 6-5.
Ses coéquipiers effectuaient deux autres points peu après grâce entre autres à un triple, se dirigeant ainsi vers un gain de 7 à 6.
« On perdait par deux points et je devais aller chercher au moins un double en frappant fort, question de nous assurer du premier rang, a indiqué le long cogneur. Franchement, on est fiers de notre beau parcours jusqu'à maintenant. »
Dossier entaché
Même si les Sherbrookois ont sauvé la mise en début de soirée, ils ont toutefois vu Team Combat entacher leur fiche lors d'une partie de fin soirée sans incidence qui s'est terminée par la marque de 13 à 5 pour Team Combat. Pas question de laisser une autre équipe remporter les grands honneurs pour autant.
« On veut aller jusqu'au bout. On veut se reprendre cette année. C'est notre mission! Toutes les équipes peuvent triompher, mais on veut gagner notre tournoi. Ça se passe chez nous et on est un peu meilleurs que l'an dernier », a souligné Shawn Proulx qui a gagné en finale il y a deux ans.
« On a comblé certains trous dans l'alignement et corrigé quelques faiblesses, ce qui fait que nous connaissons un bon début de tournoi, explique l'un des entraîneurs, Yannick Blais. Les autres équipes sont aussi excellentes. On gagne souvent nos parties grâce à la défensive, mais on est très forts également au bâton. Le Pif, c'est notre coupe Stanley et on la veut cette année! »