Ce sont 5600 cyclistes qui se sont lancés à la conquête des routes du Centre-du-Québec samedi matin, pour la Boucle du Grand défi Pierre Lavoie.

La Boucle du Grand défi Pierre Lavoie se déroule sous un ciel gris

DRUMMONDVILLE — Capitale-Nationale, Montérégie, Outaouais, Mauricie: 5600 cyclistes venus de partout au Québec se sont lancés sur les routes du Centre-du-Québec, samedi matin, pour la Boucle du Grand défi Pierre Lavoie. Le départ a été donné dans les rues de Drummondville, près du Village québécois d’Antan et du campus de l’Université du Québec à Trois-Rivières, devant une foule venue encourager les athlètes, malgré le temps gris et les averses de pluie annoncées.

Les cyclistes avaient à parcourir un circuit de 135 kilomètres les amenant dans 10 municipalités du Centre-du-Québec avant de retourner à leur point de départ. Parmi les quelque 4500 athlètes venus se joindre aux 1100 participants au Grand défi Pierre Lavoie, un parcours de 1000 km entamé jeudi à La Baie, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, il y avait des vétérans, mais aussi des gens qui tentaient l’expérience pour la première fois. C’était le cas de Chantal Gravel, d’Optique Nikkon Canada, venue avec six autres collègues de travail pour accompagner les cyclistes de l’équipe Saine Vision Lab. Blanchard qui prennent part au défi de 1000 km.

«Je pense que le défi aujourd’hui, c’est de se rendre à 135 km en un morceau, pas trop mouillé, et de braver le vent! Mais avec la quantité de gens ici, c’est très motivant et de rouler en peloton, ça va nous aider», a-t-elle souligné.

Anick Henry, de la Clinique Médigo de Gatineau, en était également à sa première participation à la Boucle du Grand défi Pierre Lavoie.

«Pour moi, c’est un défi, mes collègues sont plus habituées que moi (en vélo). Je vais essayer de les suivre», a-t-elle lancé avec humour.

L’équipe de la Clinique Médigo, de Gatineau, de gauche à droite: Chanel Paré, Liisa Stevens, Marinela Mandra et Anick Henry.

Pour sa part, Daniel Bouchard, de Garoy Construction, à Québec, en est à sa sixième Boucle. Le vétéran de l’épreuve semblait d’ailleurs très zen, quelques minutes avant son départ pour les 135 km du parcours.

«On fait ça en équipe, avec les collègues de travail, alors c’est très agréable, c’est le fun», a-t-il résumé.

Une cause motivante

La promotion des saines habitudes de vie que fait l’organisation du Grand défi Pierre Lavoie, notamment auprès des jeunes, est également une bonne source de motivation pour les coureurs, dont ceux de l’Académie Sainte-Thérèse, dans les Laurentides.

«On est venus en gang pour avoir du plaisir. Et puis, on est une école, alors de promouvoir les saines habitudes de vie, c’est important pour nous», a-t-il mentionné, alors qu’il s’apprêtait à rejoindre la délégation de l’Académie qui participe également au défi des 1000 km.

C’est aussi ce qui pousse Martin Boulet, propriétaire de l’entreprise Pièces d’Auto Économiques, établie à Québec et en Beauce, à participer depuis de nombreuses années au Grand défi Pierre Lavoie. «C’est vraiment la cause qui me fait revenir ici. C’est aussi l’entraide avec les gens, c’est vraiment trippant», a-t-il relevé.

Martin Boulet (à droite), propriétaire de l’entreprise Pièces d’Auto Économiques, est venu avec des membres du club de vélo auquel il appartient.

La grisaille et les quelques gouttes de pluie tombées tôt en matinée au Centre-du-Québec n’ont pas découragé les milliers de cyclistes, qui affichaient une bonne humeur contagieuse alors qu’ils se préparaient au départ sous les encouragements de la foule. Ces encouragements contribuent d’ailleurs à maintenir leur moral, a souligné Stéphanie Charette, directrice des communications du Grand défi Pierre Lavoie.

«Les villages nous attendent, et ça, c’est de la magie sur deux pattes, parce que les gens se préparent, ils décorent et ils amènent des collations spéciales aux cyclistes. Les gens qui font (la Boucle) se font encourager toute la journée, alors il y a cette énergie qui va les suivre tout au long du parcours. Ils vont être portés par ce mouvement-là toute la journée.»

Le départ s'est fait sur le boulevard de l'Université, devant le campus de Drummondville de l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Arrivée dimanche
Une fois la Boucle complétée, les 1100 participants aux 1000 km du Grand défi Pierre Lavoie devaient reprendre la route samedi soir pour se diriger vers Granby, avant de terminer leur route de nuit à Saint-Jean-sur-Richelieu. Ils devaient traverser le pont Jacques-Cartier et atteindre le Stade olympique dimanche après-midi.

Le Grand défi Pierre Lavoie en était à sa 11e édition cette année et la Boucle, à sa 7e édition. Les cyclistes ont recueilli cette année plus de 2,3 millions $, une somme qui sera consacrée à la recherche sur les maladies héréditaires orphelines et à des projets pour promouvoir les saines habitudes de vie.