Le Sherbrookois David Perron pourrait participer à la finale de la Coupe Stanley pour une deuxième année consécutive.

La bonne décision de David Perron

Mine de rien, David Perron pourrait participer à la finale de la Coupe Stanley pour une deuxième année consécutive. Comme quoi, sa décision de joindre à nouveau les Blues de Saint-Louis, après son passage avec Vegas, fut une bénédiction.

L’an dernier, le Sherbrookois a participé à la grande finale avec les très surprenants Golden Knights, qui se sont finalement inclinés face aux Capitals de Washington.

Et l’été dernier, Perron choisissait de retourner à ses premiers amours, et d’accepter un contrat de quatre ans avec l’équipe qui en avait fait un choix de première ronde, en 2007. En fait, c’est son troisième séjour avec l’équipe.

À l’aube de la finale de l’Ouest entre les Blues et les Sharks de San Jose, Perron peut espérer participer pour une deuxième année consécutive à la finale dans la LNH.

S’il a fait partie de l’histoire avec les Knights, alors que pour une première fois, un club d’expansion participait à la finale à sa première année d’existence, Perron pourrait aussi aider les Blues à participer à la finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 49 ans.

Quand même!

S’il a vécu des difficultés avec les Penguins ou les Ducks, Perron a prouvé sa valeur lors des deux dernières saisons.

À Vegas, il a connu sa meilleure saison en carrière avec 66 points en 70 parties; et cette saison, malgré les blessures, il a tout de même amassé 46 points en 57 matchs.

Mais surtout, à ses deux dernières saisons, le Sherbrookois de 30 ans, bientôt 31 ans, a récolté 15 points en 28 matchs éliminatoires.

Et c’est justement lors des matchs du printemps qu’un joueur veut laisser sa marque; il fallait le voir jouer, lors du septième match contre les Stars de Dallas. Acariâtre, petit poison en zone offensive, il n’a pas hésité à chercher noise à tout le monde, y compris au gardien Ben Bishop’s, qu’il n’a pas lâché de la série.

Revoilà Joe Thornton

Et cette série entre les Blues et les Sharks aura certainement une saveur de déjà-vu pour Perron.

En 2012, plus d’un an après avoir essuyé un coup salaud de Thornton qui lui a valu une longue période sur la liste des blessés à la suite d’une commotion cérébrale, Perron marquait le but gagnant qui éliminait les Blues.

Thornton avait levé le coude à l’endroit de Perron à sa sortie du banc des punitions, lors d’un affrontement entre Saint-Louis et San Jose, en novembre 2010.

Il n’a rejoint les Blues qu’en septembre 2011.

David Perron a une fois de plus la chance de prendre une petite revanche sur le vétéran barbu des Sharks.

Espérons qu’il pourra aider ses Blues à accéder une fois plus à la finale et cette fois, à gagner le titre.

Ça fait longtemps qu’un joueur n’a pas paradé à Sherbrooke avec la Coupe Stanley!