Avec trois glaces en moins à Sherbrooke, c’est la cohue au Complexe Thibault GM.
Avec trois glaces en moins à Sherbrooke, c’est la cohue au Complexe Thibault GM.

La bière d’après-match terminée ?

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Qui dit ligues de garage dit aussi bières d’après-match. Cette tradition appréciée par la plupart des joueurs adultes pourrait bien devoir cesser en raison de la COVID-19 et de la gestion de l’utilisation des vestiaires.

Les joueurs de hockey sont invités à quitter le vestiaire rapidement, avec leur masque, après les parties. Pas de douche, pas de social, pas de bières d’après-match.

Du moins, il s’agit là de la directive officielle des différents arénas. 

« Avec le manque de vestiaires en raison des plus petits groupes de personnes permises dans les chambres et à cause du nettoyage des vestiaires, c’est clair qu’il sera difficile de permettre aux joueurs des ligues de garage la petite bière après la partie, confirme Robert Legault, gestionnaire au Complexe Thibault. On doit les libérer rapidement. On réfléchit pour l’instant à une solution. On tentera d’accommoder la clientèle. On essaie d’ailleurs d’organiser un nouveau concept avec le Caffucino du Complexe Thibault GM. »

L’obligation de porter le masque dans les vestiaires rend également cette pratique répandue plus compliquée. 

« À l’aréna Jane & Eric Molson, on limite le nombre de personnes à 11 dans le vestiaire si tout le monde porte le masque. On a fermé nos douches et nos salles de bain et puis l’alcool a toujours été interdit dans les vestiaires, ce qui règle le problème de la bière d’après-match chez nous, même si certains contreviennent à la règle à l’occasion. »