Dominante du début jusqu’à la fin. Kim Boutin a une fois de plus rappelé au monde entier que c’est elle la plus rapide sur patins en menant d’un bout à l’autre l’épreuve du 500 m à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, dimanche à Nagoya au Japon.

Kim Boutin poursuit sa domination

Dominante du début jusqu’à la fin. Kim Boutin a une fois de plus rappelé au monde entier que c’est elle la plus rapide sur patins en menant d’un bout à l’autre l’épreuve du 500 m à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, dimanche à Nagoya au Japon.

Cette médaille d’or s’agence à celles d’argent obtenues au 1500 m et au relais féminin, en compagnie de Danaé Blais, Alyson Charles et Courtney Sarault.

« Je suis partie moins rapidement aujourd’hui, a raconté la Sherbrookoise à l’agence Sportcom une fois ses épreuves complétées. Je voulais ralentir la course afin de créer du mouvement à l’arrière et la stratégie a bien fonctionné. Il y a eu beaucoup de dépassements derrière moi et ça m’a permis de contrôler le rythme de la course. Ce sont de petites choses assez subtiles qui ne paraissent pas nécessairement quand on regarde la course, mais ça fait toute une différence sur la glace.»

Rappelons que Kim Boutin a remporté les cinq courses de 500m lors de chacune de ses sorties aux diffrentes étapes de la Coupe du monde, ce qui lui permet de trôner au sommet du classement.

Cette fois, elle a complété la course en 43,374 secondes en devançant l’Italienne Arianna Fontana et la Sud-Coréenne Ji Yoo Kim.

Puis lors du relais, les Canadiennes ont profité de la disqualification sud-coréenne pour rafler l’argent.

« C’était vraiment une belle course pour nous, a ajouté Boutin. Nous étions premières avec quatre tours à faire, alors ça prouve que nous avons une belle progression et que nous nous rapprochons de l’or.»

Au sommet de son art

Plus puissante et plus habile, l’athlète de 24 ans estime qu’elle se trouve en pleine possession de ses moyens.

« Je pense que j’ai amélioré des éléments techniques qui font en sorte que je suis plus rapide et plus forte. Je me sens bien sur la glace et je suis à l’aise dans toutes les distances présentement. »

Il n’y a qu’au relais que la Canadienne croit pouvoir faire mieux après avoir vu l’équipe obtenir le bronze lors des deux premières Coupes du monde de la saison.

« Les fins de course sont cruciales au relais et il faudra apprendre à mieux gérer cette partie. Je pense que nos échanges auraient pu être meilleurs et nous travaillerons certainement cet aspect à l’entraînement.»

Samedi, Boutin avait remporté l’argent au 1500 m grâce à un temps de 2 min 30,663 s.

Pour la première fois, deux Sherbrookois se trouvaient à la Coupe du monde au même moment : Kim Boutin avait le plaisir d’accueillir la recrue Jordan Pierre-Gilles.

Les débuts de Jordan Pierre-Gilles

Un autre Sherbrookois était en vedette ce week-end au Japon. Jordan Pierre-Gilles a connu un début tumultueux sur le circuit de la Coupe du monde. Gilles a pris part à une deuxième finale B en moins de 24 heures lors de l’épreuve du 500 m, où il a terminé septième au classement général.

« C’est un résultat assez satisfaisant, a-t-il affirmé à Sportcom, mais je sais que j’aurais pu faire mieux. Ç’a vraiment brassé! Il y a eu plusieurs dépassements et j’ai eu un contact avec un Russe. Il a été pénalisé, mais je n’ai jamais pu rattraper les deux premiers pour me qualifier en finale A », a expliqué celui qui a terminé sa première expérience en Coupe du monde avec deux top 8.

« C’est vraiment spécial et j’apprécie chaque moment, a ajouté le patineur sherbrookois. L’équipe est incroyable, la chimie est bonne et les leaders sont toujours là pour nous aider. C’est un bon groupe et c’est plaisant d’en faire partie. Je ne connais pas la durée de mon séjour avec la formation nationale, mais je vais y aller une compétition à la fois.

La prochaine étape, la quatrième de la saison, aura lieu à Shanghai, en Chine la fin de semaine prochaine.

Perreault champion canadien junior

Du côté de Calgary, qui accueillait le Championnat canadien junior de patinage de vitesse, Nicolas Perreault de Sherbrooke s’est mérité le titre de champion canadien au 1500 m.

Lors de la finale A au 1000m. Félix Roussel et Nicolas Perreault ont terminé aux 4e et 5e rangs.

Au total, 24 athlètes du Club de patinage de vitesse de Sherbrooke se trouvaient en action en fin de semaine. Parmi eux, Ann-Sophie Bachand a conclu le 1000 m en 5e position.

Alyson Lalonde et Adélie Arvisais-Bacon ont quant à elles vu leur parcours s’arrêter en préliminaires à la suite d’une pénalité.