Kim Boutin a remporté le bronze au 1500 mètres avant de chuter en finale du 500m et de terminer au cinquième rang sur cette distance.

Kim Boutin décroche le bronze aux Mondiaux de courte piste

MONTRÉAL — Kim Boutin a remporté une première médaille en carrière aux Championnats mondiaux de patinage de vitesse courte piste, samedi, mais elle était tout de même frustrée à la fin de la journée. Et c’est une bonne chose à ses yeux.

La Sherbrookoise âgée de 23 ans a remporté le bronze au 1500 mètres avant de chuter en finale du 500m et de terminer au cinquième rang sur cette distance. Après la première journée de finales à l’aréna Maurice-Richard, Boutin se retrouve au quatrième rang du classement cumulatif individuel, à trois points seulement du deuxième échelon.

«Je suis déçue et frustrée de cette course-là, a-t-elle déclaré au sujet de la finale du 500m. Je sentais que j’étais forte, que je pouvais gagner. Mais en demi-finale, j’avais eu un bris d’équipement. On a essayé de l’arranger avant la finale, mais ç’a été difficile de tout mettre au point. Quand je suis arrivée sur la glace, j’avais de la misère à courir et je suis tombée. [...] Ça arrive, mais je suis frustrée. Mais c’est bien que je sois frustrée.»

Cette frustration vient en partie des attentes plus élevées qui résultent de ses succès olympiques. Malgré tout, Boutin était souriante sur la glace tout au long de la journée, saluant la foule à chaque fois qu’elle était présentée.

«Au début de la journée, j’étais un peu fébrile, a-t-elle admis. Ce sont mes premiers Mondiaux à la maison. J’avais des papillons. J’étais excitée, mais pas stressée. J’étais quand même à l’aise sur la glace et je savais quoi faire.»

Pour sa part, Marianne St-Gelais, qui dispute une dernière compétition en carrière, a connu une journée difficile. Elle a été pénalisée lors des demi-finales du 500m en plus d’être victime d’une chute. Blessée à une épaule, elle n’a pas participé aux demi-finales du relais par mesures préventives.

De son côté, Jamie MacDonald, de Fort St. James, C.-B., a pris le quatrième rang au 500m et a aidé le relais canadien à se qualifier pour la finale, en compagnie de Boutin, Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, et Valérie Maltais, de La Baie.

En finale du 1500m, Boutin a tenté de rester à l’avant du peloton pendant la course, mais elle a finalement été devancée à l’arrivée par les Sud-Coréennes Choi Min Jeong et Shim Suk Hee, dans cet ordre.

Boutin a eu moins de succès du côté du 500m, quand elle a chuté à la sortie d’un virage après que son patin eut touché un cône, alors qu’elle était en tête de la finale. Elle a donc terminé la compétition en cinquième place.

Choi en a profité pour signer sa deuxième victoire de la journée en devançant la Polonaise Natalia Maliszewska et la Chinoise Qu Chunyu.

Triple médaillée lors des Jeux olympiques de PyeongChang le mois dernier, Boutin était plus heureuse de sa finale au 1500m que celle au 500m. Elle était tout de même assez critique de ses deux courses.

«J’aurais aimé l’argent ou l’or, a-t-elle dit au sujet du résultat au 1500m. J’aurais dû garder un écart plus important avec Choi pour protéger ma deuxième place. Je suis quand même vraiment contente de ce que j’ai réalisé.»

St-Gelais a peut-être eu plus de difficulté à garder le sourire. Elle préférait toutefois se concentrer sur l’éclaircie, et non sur les nuages noirs.

«C’est comme ça dans mon sport. Des fois ça va de ton bord, des fois non, a dit celle qui est surnommée le rayon de soleil de Saint-Félicien. Je vais me concentrer sur le positif, même si c’est vraiment facile de juste voir le négatif, de me dire que je n’ai pas été chanceuse et que ça s’est encore mal passé.

«Le positif, c’est que j’ai tenté quelque chose que je n’aurais peut-être pas essayé il y a quelques années, quand j’étais plus frileuse sur les dépassements.»

Du côté du 1500m, St-Gelais et MacDonald avaient été éliminées lors des qualifications, vendredi.

Lors des demi-finales du relais 3000m, le quatuor canadien s’est qualifié pour la finale en terminant au deuxième rang de sa vague, derrière les Sud-Coréennes. Les Italiennes et les Néerlandaises ont également obtenu leur place en finale.

Les étapes finales du 1000m et du relais seront présentées dimanche après-midi. Les huit premières patineuses au classement cumulatif participeront aussi à une épreuve de 3000m.