L'ancien entraîneur-chef des Gaiters de Bishop's, Kevin Mackey, se joint à l'équipe d'entraîneurs des Bulldogs de Sherbrooke. Il dirigera la formation bantam AAA. Il est accueilli à bras ouverts par James Benoît, responsable des entraîneurs chez les Bulldogs.

Kevin Mackey avec les Bulldogs

Les Bulldogs de Sherbrooke ont ajouté un gros nom à leur personnel d'entraîneurs en vue de la prochaine saison.
Nommé instructeur par excellence au Canada en 2013 au niveau universitaire, Kevin Mackey a accepté de prendre en charge l'équipe bantam AAA des Bulldogs de Sherbrooke.
Mackey a dirigé les Gaiters de l'Université Bishop's pendant cinq ans, avant de remettre sa démission à l'issue de la saison 2016.
Le responsable des entraîneurs chez les Bulldogs, James Benoît, n'a pas hésité longtemps avant de courtiser le nouvel agent libre.
« Les trois fils de la soeur de Kevin jouent pour l'une ou l'autre de nos équipes Bulldogs. Je le croisais souvent sur les lignes de côté et on échangeait sur tout et sur rien. J'ai appris à le connaître. Jamais je n'aurais pensé qu'il aurait pu venir un jour coacher avec nous! »
« Quand il a remis sa démission à Bishop's, je l'ai aussitôt contacté, je lui tendu une perche. Je crois que c'est une belle situation pour lui, il pourra voir ses neveux évoluer et nous, on va profiter de sa grande expertise. Avec nous, il pourra se concentrer à coacher les jeunes. C'est un joueur étoile, un gros coup pour nous, on s'améliore comme organisation. »
C'est donc en tant qu'entraîneur bénévole que Mackey fera son retour.
Ce dernier avoue avoir pris son temps depuis son départ de Bishop's, faisant passer sa famille en premier.
« James est tout un recruteur, je peux te le dire! Il a été le premier à me lâcher un coup de fil. Il m'a montré son plan, ça avait du sens pour moi. Je lui ai dit que je donnerais du temps à ses équipes aussi longtemps que je le pourrai », a-t-il dit.
« Ce sera un monde très différent de celui d'où j'arrive; diriger une équipe de football universitaire, c'est 95 % d'administratif et 5 % de réel coaching. Là, ça sera l'inverse! C'est un retour à la base, avoir du plaisir à enseigner le football aux jeunes, leur montrer les principes de sécurité, les stratégies. C'est un calibre intéressant. »
Mackey n'a fait aucune démarche pour se trouver immédiatement du boulot, après son départ de Bishop's. Ni auprès des autres programmes de football en province, ni même auprès des équipes professionnelles.
« Ma priorité, c'était ma famille. Ça va revenir, je vais diriger à nouveau un jour à ces niveaux. On verra rendu là. »
Les Maritimes
C'est donc à distance que Mackey a pris connaissance de la décision des Gaiters de joindre la conférence des Maritimes la saison prochaine.
Des pourparlers qui étaient déjà sur la table lorsqu'il était en poste.
« Je dirais que ce fut un peu un choc, semblable à celui causé par le départ de Queens et d'Ottawa vers la conférence de l'Ontario, il y a plusieurs années. C'est dur sur la fierté, sur l'ego, ça fait mal au moral. »
« Mais ensuite, quand tu y penses sérieusement, que tu analyses les bons côtés pour le programme de football, et les liens avec les programmes d'études, tu te dis que c'est sensé. Toutes les universités qui seront dans cette conférence des Maritimes sont comparables; ce sera bon pour tout le monde. »