Kassandra Savoie jongle avec le hockey, l’athlétisme, le rugby, l’aviron et le vélo, mais se concentrera surtout sur le hockey une fois les Jeux du Québec terminés.

Kassandra Savoie : Une athlète aux multiples talents

Kassandra Savoie se débrouille aussi bien sur une glace que sur une piste d’athlétisme. Ce qui lui permet d’être rendue à sa troisième participation aux Jeux du Québec. Cette fois à Thetford Mines, la Sherbrookoise d’adoption participera aux épreuves de saut à la perche, saut en hauteur, course de haies et aux relais 4x100m et 4X400m.

« À la base, je suis une joueuse de hockey, précise Kassandra Lavoie. Je jouais cette saison pour les Harfangs midget AA et l’an dernier, j’ai participé à la 52e Finale des Jeux du Québec avec l’équipe du Triolet bantam AA. On a obtenu la neuvième position. J’avais toutefois déjà deux médailles aux Jeux du Québec puisqu’il y a deux ans, j’ai terminé au deuxième rang au saut à la perche et au premier rang au relais alors que je représentais la Rive-Sud. J’ai aussi obtenu le quatrième rang au pentathlon. J’aimerais toutefois gagner une ou deux autres médailles encore cette année. »

Une révélation

Grâce au Camp des recrues RBC durant lequel la jeune fille de 16 ans a attiré l’attention des différents spécialistes, Kassandra Savoie a visité la Corée du Sud lors des Jeux olympiques de 2018.

« Durant ce camp, on effectue des tests physiques et notre potentiel est évalué. Par la suite, j’ai reçu des invitations à tenter ma chance au rugby, en aviron et en cyclisme. J’ai aussi pu rencontrer des athlètes et visiter différents sites lors des Jeux de Pyeongchang. »

Il se pourrait donc que les Jeux du Québec impressionnent un peu moins la membre de la délégation estrienne, l’une des plus expérimentées du groupe.

« Les Jeux du Québec se démarqueront par contre toujours par l’ambiance. Moi, je veux avoir du plaisir et profiter du moment », indique-t-elle.

Le hockey d’abord

Inscrite au programme sport-études du Triolet en athlétisme, Kassandra Savoie se concentrera sur le hockey une fois les Jeux terminés.

« Je vais peut-être continuer un peu l’athlétisme, surtout la perche, mais je dois faire un choix entre les deux sports et j’ai opté pour le hockey », explique celle qui amorcera bientôt son 5e secondaire.

« J’avais commencé l’athlétisme au primaire. Chaque année, je participais à une course de 1,5 km. Je me suis ensuite inscrite au cross-country, mais j’ai toujours joué au hockey. »

Tout cela la mènera finalement à participer à cinq épreuves lors de la 53e Finale des Jeux du Québec qui commence vendredi, ce qui aidera peut-être la délégation estrienne à améliorer son classement au premier bloc. Ce qu’espère Kassandra.