Karine Proteau, entraîneure-chef du CPVS, a reçu le prestigieux prix Jack-Walters à titre d’entraîneur de l’année au Canada, tandis que Alex Lepage Farrell a reçu le prix Nathalie-Lambert à titre d’athlète féminine de l’année.

Karine Proteau et Alex Lepage Farrell honorées

C’était soir de gala samedi dernier à Winnipeg, où Patinage de vitesse Canada a rendu hommage à plus d’une vingtaine d’athlètes, d’entraîneurs, d’officiels ou de bénévoles. Karine Proteau, Alex Lepage Farrell et le Club de patinage de vitesse de Sherbrooke (CPVS) ont ainsi été honorés.

Après avoir vu son travail être récompensé au Gala de la fédération de patinage de vitesse du Québec en remportant le prix pour l’entraîneur de haut niveau, Karine Proteau a cette fois reçu le prix de l’Entraîneur de l’année (Prix Jack Walters).

Après avoir aidé à mettre sur pied un centre d’entraînement régional à Québec au début des années 2000, elle est retournée à Sherbrooke à titre d’entraîneure en chef, un poste qu’elle occupe depuis 2009.

Dans ce rôle, elle a permis au club d’augmenter ses effectifs à 130 membres, tout en entraînant et en supervisant 25 nouveaux entraîneurs.

Elle a aussi aidé à doter le club d’un encadrement plus professionnel avec l’ajout de services en kinésiologie, en nutrition et en psychologie du sport.

« C’est un peu gênant, de recevoir cet honneur, et émouvant en même temps. Je ne m’attendais pas à ça. Après le prix remporté au niveau québécois, ça fait beaucoup d’émotions à gérer! », a-t-elle dit.

Karine Proteau est entraîneure depuis maintenant 27 ans.

« Le CPVS va bien, nos athlètes se développent bien et ils performent. Le défi pour les prochaines années sera d’augmenter notre offre de service afin de garder nos patineurs au moins jusqu’à ce qu’ils et elles atteignent le Cégep. C’est un gros défi. Le Centre national haute performance attire les athlètes de plus en plus jeunes. On doit donc être en mesure d’offrir des options à ceux et celles qui n’ont pas été choisis, mais qui continuent à se développer. Quitter la maison à 14 ou 15 ans, c’est un peu jeune. »

Alex Lepage Farrell honorée

La Sherbrookoise Alex Lepage Farrell a reçu le prix Nathalie-Lambert en tant qu’athlète féminine de l’année.

Cette saison, Alex Lepage Farrell a obtenu les meilleurs résultats de sa carrière en terminant au 12e rang du classement général aux Sélections canadiennes séniors.

Il s’agissait là de sa meilleure compétition jusqu’ici, autant en terme de chronos que de classement dans les courses. Le plus impressionnant, c’est qu’elle a signé ces temps records personnels d’une façon bien particulière – elle complète présentement une résidence à temps plein en pédiatrie à l’Hôpital Sainte-Justine à Montréal, ce qui signifie qu’elle ne peut pas consacrer autant d’heures à son entraînement sur glace que ses consœurs patineuses.

Cela ne ralentit pas Alex, qui a été en mesure de poursuivre une carrière exigeante tout en respectant un horaire d’entraînement efficace qui comprend notamment la pratique du Pilates dans son salon quand elle n’a pas le temps d’aller à l’aréna.

Elle a également donné une partie de son temps comme bénévole au sein de l’équipe médicale à l’occasion des compétitions locales de patinage de vitesse, ainsi qu’aux Championnats du monde juniors disputés durant la saison à Montréal.

Enfin, le CPVS a reçu un prix de 2500 $ de Patinage de vitesse Canada à titre de finaliste pour le Prix d’excellence des clubs. Quatre clubs ont ainsi été retenus, à la grandeur du Canada.

Le Club de patinage de vitesse Sherbrooke (QC) soutient la transformation d’un aréna appartenant à la ville en centre de patinage exclusif. Les fonds seront consacrés à l’achat d’un système hybride de matelas protecteurs qui répond aux normes de l’ISU.