Justin Robidas reste calme à l’approche de la séance de repêchage de la LHJMQ.

Justin Robidas retient encore l’attention

Décidément, Justin Robidas n’oubliera jamais la saison 2018-2019. Tout a souri au fils de Stéphane Robidas. Après avoir collectionné des championnats avec Équipe Québec aux Jeux du Canada et les Cantonniers de Magog, avoir été désigné le joueur par excellence du Championnat canadien midget AAA, communément appelé la Coupe Telus, voilà que Robidas sera une fois de plus sous les feux de la rampe samedi au repêchage de la LHJMQ à Québec.

Difficile d’affirmer avec certitude qui sera le premier joueur réclamé entre Joshua Roy des Chevaliers de Lévis et Robidas. Roy était un choix unanime jusqu’à ce que Robidas se lève après les Fêtes et après avoir soigné une blessure. Ce dernier a été dominant dans le dernier tournant du calendrier régulier, aux Jeux du Canada, lors des séries de fin de saison et à la Coupe Telus. Plus personne ne parlait du petit gabarit de Robidas.

« Plus l’enjeu est grand dans un match, plus je veux avoir un impact direct sur l’issue de la partie. Je n’aurai jamais la prétention de me comparer aux petits joueurs qui se signalent dans la Ligue nationale, mais on sait qu’il y en a de plus en plus. Même chose dans le junior majeur. J’ai confondu les sceptiques partout où je suis passé. Mon physique n’a jamais été un handicap. Je travaille sans arrêt pour m’améliorer, relever les nouveaux défis qui se dressent devant moi. Cet été je vais travailler ma flexibilité, mon agilité. La marche est haute entre le midget AAA et le junior majeur », mentionne-t-il.

Calme

À l’aube du repêchage, Justin Robidas affiche le même calme qui l’a toujours caractérisé dans le feu de l’action. « Je ne suis pas vraiment nerveux, mais je réalise de plus en plus que je suis sur le point de franchir une très grosse étape de ma vie. Il y a beaucoup de gens qui ont contribué à ce que je suis devenu. Je pourrais nommer plusieurs personnes, mais de peur d’en oublier, je veux simplement leur dire merci. Ils se connaissent », confie celui qui n’a aucune idée ce qui l’attend samedi.

Partira premier, deuxième ou troisième Robidas? Impossible de le savoir. Tout un chacun y vont de leurs observations, leur évaluation, mais chose certaine, Justin Robidas a drôlement mêlé les cartes. « Maintenant ce qui compte, c’est de savoir quel uniforme j’endosserai. J’ai bien l’intention de leur donner raison d’avoir misé sur moi. Le reste est secondaire. »

Dans la LHJMQ

Justin Robidas est né aux États-Unis lorsque son père Stéphane évoluait avec les Stars de Dallas. Il détient la double nationalité américaine et canadienne. Il est parfaitement bilingue. Pour plusieurs, Robidas était tout désigné pour choisir un programme américain au détriment du junior majeur. « J’ai reçu des offres, mais mon cœur a toujours été avec la Ligue junior majeur. C’est possible de se développer partout. La responsabilité première incombe au joueur. C’est à lui d’y mettre les efforts. Un joueur fait sa propre chance. Je crois au hockey junior canadien et par ricochet ce qui se fait dans la LHJMQ. Je ne dénigre pas les autres programmes. Je suis à l’aise avec ce qui se fait au Québec. Le produit est de très grande qualité, les entraîneurs excellents. La place idéale pour me développer, je la vois dans la LHJMQ », prétend Justin Robidas.