Julien Bourget a confirmé son rôle de bourreau des Riverains dans cette rencontre en complétant son tour du chapeau à mi-chemin du dernier vingt.

Julien Bourget, le bourreau des Riverains

Julien Bourget s’est chargé à lui seul des Riverains du Collège Charles-Lemoyne en enfilant tous les buts des Cantonniers de Magog dans un gain de 3-1 dans une rencontre disputée au Sportium de Ville Sainte-Catherine.

Alors que les Magogois tiraient de l’arrière 1-0, Bourget s’est mis à la tâche à compter de la cinquième minute de la période médiane en signant le premier de ses trois buts en avantage numérique. 

Les champions en titre de la Ligue midget AAA du Québec ont retraité au vestiaire en avance 2-1 après 40 minutes de jeu grâce au second filet de Bourget avec un peu plus d’une minute à écouler à cet engagement.

Bourget a confirmé son rôle de bourreau des Riverains dans cette rencontre en complétant son tour du chapeau à mi-chemin du dernier vingt.

Rémi Delafontaine avait été désigné par son entraîneur pour faire face aux Riverains qui ont lancé à 34 reprises en sa direction. Les protégés de Félix Potvin ont répliqué avec 38 tirs sur le portier Alexis Giroux qui a été solide dans le revers des siens. 

Des odeurs de championnat

Cette 27e victoire des Magogois en 38 rencontres leur permet de s’approcher à un seul gain du championnat de la saison régulière. Une victoire des Cantonniers samedi soir au Lac Saint-Louis où un revers des Chevaliers de Lévis concrétiserait ce championnat aux Cantonniers.

« Ce ne sera pas facile samedi soir au Lac Saint-Louis alors que nous en serons à notre troisième joute en quatre soirs. Cependant, on connaît l’enjeu du match et on préfère tous gagner le championnat par nos propres moyens plutôt qu’attendre un revers des Chevaliers dimanche ou plus tard dans le calendrier », a exprimé Félix Potvin.

Celui-ci espère que les siens reprendront là où ils ont laissé à Ville Sainte-Catherine. « Nous n’avons pas joué notre meilleur hockey dans les 40 premières minutes contre les Riverains. Notre relance, habituellement une de nos forces, n’avait pas le même mordant qu’à l’habitude. Heureusement, tout le monde s’est mis à mieux jouer en troisième période. Contre les Lions, il ne faudra pas attendre trop tard pour se mettre en marche. Avec leur force de frappe, ils sont capables de nous faire mal rapidement dans une partie », a commenté le pilote des Cantonniers.

Potvin était tout de même satisfait de la victoire des siens contre les Riverains. « Il y a des chances qu’on les retrouve sur notre chemin en première ronde des séries. Il ne fallait pas leur donner du gaz pour les séries si jamais on se retrouve. »