Depuis le début de 2019, Justin Robidas s’est clairement installé au premier rang des meilleurs joueurs midget au Québec.

Joshua ou Justin?

COMMENTAIRE / Que Joshua Roy, des Chevaliers de Lévis, soit identifié comme étant le meilleur espoir selon le Centre de soutien au recrutement (CSR) en prévision du repêchage de la LHJMQ le mois prochain ne me surprend guère. Or, dans l’évaluation de plusieurs équipes, vous pouvez tenir pour acquis que Justin Robidas est passé devant Joshua Roy.

Les statistiques et le physique de Joshua Roy parlent en sa faveur. Je n’enlève rien à la jeune merveille des Chevaliers de Lévis qui a étalé son talent exceptionnel dès le jour un de la saison. Les débuts du fils de Stéphane Robidas ont été moins étincelants, mais que dire de ses performances de février à avril, là où on sépare les adultes des enfants.

Si vous me permettez un petit retour sur la saison régulière de Robidas, on oublie qu’il a raté sept parties en raison d’une blessure et lorsque le 25 des Cantonniers est revenu au jeu, il lui a fallu trois ou quatre parties pour retrouver son rythme et ses repères. Pendant l’absence de Robidas, Roy continuait d’amasser des points à Lévis.

Arriva l’année 2019 avec un Justin Robidas complètement rétabli. Les incrédules allaient bientôt recevoir deux leçons. Les Cantonniers sont devenus l’équipe numéro un quand ça comptait et Justin Robidas s’est révélé l’homme des grandes occasions comme pas un autre joueur dans le circuit Lévesque.

Aux Jeux du Canada à Red Deer en février, Robidas a été désigné capitaine de l’équipe du Québec. Il a été, avec Zachary L’Heureux des Grenadiers de Châteauguay, le joueur-clé de l’équipe qui a procuré une médaille d’or au Québec. Robidas a été le joueur le plus utilisé par ses entraîneurs. Il accumulait les minutes sur la glace sur les unités spéciales et évidemment sur son trio régulier complété par Joshua Roy et Olivier Nadeau des Chevaliers de Lévis. En prolongation en finale contre l’Ontario, Justin Robidas ne quittait à peu près jamais la surface glacée.

Séries et Coupe Telus

Puis ont débuté les séries de fin de saison de la Ligue midget AAA du Québec. Les Cantonniers ont tout renversé sur leur passage. Robidas n’a jamais ralenti, accumulant 22 points en 14 parties sans négliger son jeu en défensive. Ce n’était pas fini. Le meilleur était à venir. Plus le défi est grand, meilleur est Justin Robidas.

Au Championnat canadien midget ou si vous préférez la Coupe Telus, le jeune homme a éclipsé tous les joueurs à Thunder Bay, méritant le titre du joueur par excellence de la compétition midget AAA la plus relevée au pays. Il a aussi terminé au premier rang des pointeurs avec 14 points en sept parties. Sachez qu’il n’est pas arrivé souvent qu’une recrue de 15 ans ait un impact de la sorte à la Coupe Telus où les joueurs ont majoritairement 16 et 17 ans. Si on cumule ses chiffres des séries et de la Coupe Telus, cela lui donne une fiche de 36 points en 21 rencontres.

Le plus complet

Le CSR le décrit comme un des joueurs les plus complets du prochain repêchage. Permettez-moi de préciser : LE plus complet. Son coup de patin est exceptionnel, fin passeur, redoutable buteur, excellent dans les trois zones, patine sans arrêt nord sud, ne triche jamais, et sa plus grande qualité à mes yeux est sa protection de la rondelle. À ce chapitre, le kid des Cantos est dans une classe à part. Ajoutez à cela son efficacité au cercle des mises au jeu, lui qui est un centre droitier de surcroît, son leadership, son éthique de travail, vous avez devant vous le meilleur espoir Québécois en prévision du prochain repêchage. Je précise du Québec, car selon certains rapports que j’ai obtenus, on dit aussi beaucoup de bien de Peter Reynolds, un joueur des Maritimes qui a évolué aux États-Unis.

Comme les Sea Dogs de Saint John sélectionneront au premier rang, Reynolds pourrait très bien aboutir dans leur camp. Si tel est le cas, avec les Foreurs de Val d’Or qui parleront deuxièmes, attendez-vous à voir Justin Robidas entendre son nom à ce moment-là.

En conclusion, toute la saison Joshua Roy était un choix unanime pour devenir le prochain premier choix de la LHJMQ. C’était même incontestable. Or, jamais a-t-on vu un joueur remettre en question cette évaluation comme Justin Robidas l’a fait avec ses performances en fin de saison, dans les séries, aux Jeux du Canada et à la Coupe Telus.

Ça ne vous impressionne pas, vous?