Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jonathan Deschamps.
Jonathan Deschamps.

Jonathan Deschamps fera le saut dans la LNH dès l’an prochain

Matthew Vachon
Matthew Vachon
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Seulement quelques années après le début de sa carrière comme officiel, voilà que le Trifluvien Jonathan Deschamps fera le saut dans la Ligue nationale hockey (LNH) comme juge de lignes.

«C’est le but ultime! Mon objectif était de faire le saut dans la LNH un jour et là, je l’ai atteint assez rapidement quand même. J’en suis bien heureux. Je ne l’ai pas fait en tant que joueur, mais je me dis que tous les chemins mènent à Rome. C’est un grand honneur», a noté le jeune homme de 25 ans.

Lors de la dernière campagne, l’ancien défenseur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) patrouillait déjà sur les patinoires de la Ligue américaine de hockey (LAH). Le produit des Estacades de Trois-Rivières a également pris part au Championnat mondial junior des moins de 20 ans. Sa progression est donc vertigineuse.

«Je n’aurais peut-être pas pensé que ça irait aussi rapidement! J’avais eu une bonne année dans la LAH, mais de là à tomber à temps plein dans la LNH tout de suite; c’est une belle petite surprise. Normalement, tu te retrouves à temps partagé entre la LNH et la LAH, mais moi, je suis déjà complètement dans la LNH.»

Après 324 matchs dans la LHJMQ avec le Phœnix de Sherbrooke, les Eagles du Cap-Breton et les Cataractes de Shawinigan et deux ans avec les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Deschamps a choisi de changer de carrière. Lorsqu’il a décidé de devenir un arbitre, il sentait que, en tant que joueur, sa passion pour le hockey vacillait. Le coup de foudre avec sa nouvelle profession a été instantané.

«J’ai commencé ça pour demeurer dans la game. Je voulais arrêter de jouer, mais je ne souhaitais pas nécessairement quitter l’univers du hockey. Ça me permet de rester sur la glace, de patiner et de faire ce que j’aime. J’aime bien les choses qui entourent ça. Je peux faire mon propre horaire quand je pars sur la route, ce qui est différent de l’époque où je jouais. Le fait d’être encore sur la glace, c’est que j’apprécie le plus.»

La vie d’un arbitre professionnel étant très occupée, Deschamps sait qu’il devra passer de longs moments sur la route afin de pratiquer son métier. Ça ne semble toutefois pas le déranger outre mesure puisqu’il aime remplir ce rôle qu’il considère comme privilégié.

«Je vais pouvoir demeurer à Trois-Rivières. C’est vraiment bien, car je n’ai pas besoin de déménager. Je vais voyager à partir de Montréal. Il n’y pas division que l’on fait. Nous allons absolument partout dans la LNH. Je pourrais aller à Vancouver, en Arizona ou ailleurs.»

Le Trifluvien note qu’il passera l’ensemble de sa carrière dans le circuit du commissaire Gary Bettman comme juge de lignes.