Jérémy Rainville a été nommé capitaine des Cantonniers de Magog, jeudi.

Jérémy Rainville nommé capitaine des Cantonniers

Les Cantonniers de Magog ont maintenant leur nouveau capitaine : le vétéran Jérémy Rainville a hérité de ce titre. Le hockeyeur de Brigham a appris la nouvelle lors de la séance d'entraînement de l'équipe jeudi.
Une promotion qui a surpris plus ou moins le principal intéressé. « Je n'avais aucune idée à savoir si nos entraîneurs nommeraient un capitaine. Ils avaient laissé entendre qu'on pourrait passer la saison avec quatre assistants. Dans un sens, c'est seulement la lettre qui changera sur mon chandail, car j'estime que je jouais déjà un rôle de leader. Ils ont certainement réalisé que je pouvais remplir ce rôle. C'est un honneur que j'accepte avec fierté, mais je serai le même gars quand on se présentera vendredi soir à notre match à Saint-Eustache », fait valoir celui qui sera capitaine pour la première fois depuis qu'il joue au hockey.
Du galon
Sur la glace, Rainville a pris du galon en l'espace d'un an. D'attaquant à caractère défensif à sa saison recrue, Rainville est devenu un joueur qui se démarque par son offensive depuis le début des hostilités. Après avoir totalisé 13 points en 40 parties la saison dernière, Rainville en montre 10 cette saison après seulement six joutes. Son prochain but égalera sa marque de l'an dernier, soit cinq.
« La saison dernière, ma mission était surtout défensive. J'étais employé fréquemment aussi en infériorité numérique. Mon rôle a changé, certes, mais il n'est pas plus ou moins important. »
Celui qui a été repêché par le Phoenix de Sherbrooke lors du dernier encan de la LHJMQ a été muté sur un trio beaucoup plus offensif cette saison en compagnie de Jésus Piaget Ntakarutimana et Patrick Guay.
Modeste, Rainville donne beaucoup de crédit à ses compagnons de trio. « Je suis choyé de jouer avec Piaget et Patrick. On sait tous ce que Patrick peut accomplir sur une glace. Son potentiel est illimité. Quant à Piaget, c'est un joueur complet. »
Pour ce qui est de son propre jeu, Rainville estime que tout est une question de confiance. « Le fait d'être repêché par le Phoenix, d'avoir joué un match avec eux il y a quelque temps, ça donne confiance, ça m'envoie un message positif. Ajoutez à ça mon année d'expérience dans le midget AAA, c'est certain que je saute sur la glace dans un état d'esprit différent. Mon niveau de confiance est beaucoup plus élevé. »
Cauchemar
Rainville se réjouit aussi du début de saison de l'équipe. « On gagne sans jouer à notre plein potentiel. Dans un sens c'est extrêmement positif, mais en même temps nous savons que nous devons être meilleurs pour rester au sommet », soutient l'attaquant de 16 ans.
D'ailleurs, Rainville est bien placé pour ramener ses coéquipiers à l'ordre. « On a connu une très bonne saison régulière l'an dernier en terminant tout juste derrière Charles-Lemoyne, champion de notre section. C'était bien beau tout ça, mais dans les séries, nous nous sommes effondrés sans même remporter une seule victoire. Un cauchemar que je ne veux pas revivre cette année », insiste Rainville, un produit du programme des Harfangs du Triolet de Hockey Sherbrooke.
En terminant, mentionnons que c'est la recrue de 15 ans Patrick Guay qui remplacera Rainville comme assistant au capitaine.